Construction de l'identité bi/plurilingue et représentations : le cas des jeunes migrants en grèce

par Eleni Ntalampyra

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Martine Dreyfus.

Thèses en préparation à Montpellier 3 depuis le 09-11-2010 .


  • Résumé

    La gestion de la pluralité marquant les sociétés contemporaines a suscité divers débats qui se sont portés de la sociologie vers la linguistique. les jeunes adolescents d'origine immigrée, qui représentent un fort pourcentage de la réalité grecque, sont appelés à bâtir leur identité, en tant que porteurs d'une culture et d'une langue différente de celle de leur pays d'accueil. le plurilinguisme, le bilinguisme, pluriculturalisme et les notions voisines seront les axes principaux de notre recherche. on portera un grand intérêt à explorer comment les immigrants perçoivent leur bi/linguisme et leur bi/pluriculturalisme, de se pencher sur les représentations qu'ils se font de ces deux concepts et comment ils les valorisent. on souhaiterait aussi saisir comment ils s'auto-catégorisent et comment ils catégorisent leur monde extérieur ayant comme déclencheurs leurs représentations identitaires sur la langue et la culture. en plus, notre recherche se focalisera sur les représentations en tant que constructions dynamiques qui naissent et se transforment dans le discours. le but consiste à expliciter l'impact discursif des représentations, et des notions voisines, à la formation d'identité, comment elles s'énoncent aux interactions discursives. on organisera la réalisation d'entretiens avec des élèves d'origines immigrée de 12 à 18 ans, dont on estime le nombre à 50. on songera à réaliser alors des entretiens semi-dirigés, qui comprendront des récits de vie et divers questionnements.


  • Pas de résumé disponible.