L'habiter et la gouvernance locale interroges par l'agriculture urbaine.

par Paula Nahmias

Projet de thèse en Géographie

Sous la direction de Emmanuelle Hellier et de Yvon Le Caro.

Thèses en préparation à Rennes 2 , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 14-11-2010 .


  • Résumé

    La thèse devra définir 'les agricultures urbaines, nous retiendrons principalement les formes d'agriculture intéressant la gouvernance urbaine et dont l'espace est accessible aux citadins : l'agriculture conventionnelle pratiquée en bordure de ville, l'agriculture de proximité en circuits courts, l'agriculture de loisirs des jardins familiaux, les espaces publics mise en production... ainsi que comprendre comment l'existence de cette agriculture alimente le projet urbain dans d'autres secteurs d'intervention comme la production de la forme urbaine, le développement urbain durable et l'insertion sociale. le projet cherchera à comprendre comment la présence d'agriculture (espace, enjeu) interroge 'l'habiter urbain', c'est à dire, en quoi comment et pour qui la présence d'agriculture dans le paysage participe à la qualité de vie, autorise l'expérience productive, infléchit l'approvisionnement et les pratiques alimentaires. la thèse identifiera les structures collectives qui gèrent ces espaces et appliquent des règles ou représentent des odeurs. quelle est l'appropriation citoyenne l'agriculture urbaine ? les habitants se contentent-ils de l'apprécier ou de la subir ? comment s'organisent les agriculteurs professionnels ou amateurs dans la ville ? comment s'opère le choix des personnes ayant droit à un jardin ? ce passage de l'individuel au collectif et du privé au public attachera la thèse à la gouvernance locale : comment les pouvoirs locaux intègrent-ils l'agriculture présente sur leur territoire et considèrent-ils les initiatives habitantes en matière d'alimentation et de production agricole ?


  • Pas de résumé disponible.