L'instauration de l'Artificiel dans le graphisme punk

par Florian Nigaud

Projet de thèse en Arts visuels

Sous la direction de Pierre Litzler.

Thèses en préparation à Strasbourg , dans le cadre de École doctorale Humanités (Strasbourg) depuis le 09-11-2009 .


  • Résumé

    L'artificialité du graphisme et du stylisme punk comme fondement d'une transformation de l'idéologie esthétique. durant la seconde moitié des années soixante-dix, le punk anglo-saxon aspira à remettre en cause la fonction sociale idéologiquement déterminée de l'art. comment toutefois, l'instauration de l'artificiel au sein du punk, soit ce qu'il advint de la volonté spontanéiste l'animant à son ostensible artificialité, contribuera-t-elle à établir les conditions de possibilité d'une transformation de l'idéologie esthétique alors dominante ? dans cette recherche, nous montrerons tout d'abord en quoi ce processus entrait, sous certains aspects, en contradiction des notions d'art, d'artiste et de création telles que les définissait à cette époque l'idéologie esthétique. puis, nous mettrons en lumière la manière dont le punk en vint, par là même, à produire chez lez individus (spectateurs, journalistes ou bien encore dépositaires de l'autorité d'etat), une réaction qui le fit, certes, voler en éclat mais qui, en le faisant, les conduisit à transformer cette idéologie. nous expliciterons à ce stade la façon dont le processus d'instauration de l'artificiel, produisit des comportements de rejet qui, tout en sauvegardant ces notions d'art, d'artiste et de création, les requalifia.


  • Pas de résumé disponible.