Théologiens, moralistes, et politiques espagnols devant la question des statuts de pureté de sang. du milieu du xvie siècle au milieu du xviie siècle

par Ruth Nowak

Projet de thèse en Études romanes

Sous la direction de Raphaël Carrasco.

Thèses en préparation à Montpellier 3 depuis le 07-09-2009 .


  • Résumé

    Les statuts de 'pureté de sang' animèrent pendant près d'un siècle (1550-1660) des débats tendus et parfois virulents entre les 'intellectuels' de l'époque. il s'agissait pour les uns, de justifier sans détours ce qui avait été promulgué par les autorités, pour les autres, d'espérer une quelconque réforme ou abrogation de ces statuts nuisant selon eux à la bonne cohésion de la société espagnole. de part et d'autre, les arguments ne manquèrent pas pour défendre la cause politique ou religieuse. certains de ces textes ont été ponctuellement analysés par la critique mais il n'existe, à notre connaissance, aucune étude complète et globale de tout cet argumentaire. or, au fond de ces textes se trouve posée, de façon insistante, la question de l'altérité pour l'espagne classique et par la même celle de la définition de sa propre identité. nous nous proposons donc de travailler sur ces textes, d'en dresser l'inventaire, d'en élaborer la typologie, d'en faire une analyse critique des arguments employés, d'en dégager l'évolution - particulièrement entre l'époque 'fermée' de philippe ii et la nouvelle donne introduite par l'ouverture du pays aux marranes portugais opérée pas olivarès après 1621 - et d'identifier les groupes de pression à l'oeuvre derrière chaque grande famille d'arguments. nobles de condition mais d'horizons différents, historiens, politiques, juristes, religieux... tous ont à un moment donné traité le sujet si controversé des statuts de 'pureté de sang', mais à partir de présupposés différents et en fonction d'objectifs spécifiques.


  • Pas de résumé disponible.