« Pour lui aider à soustenir son estat » : alliances, fiefs, réseaux, clientèles et partis dans l’ancienne noblesse d’Île-de-France de Philippe Auguste à Charles VII (1180-1437)

par Laurent Nabias

Thèse de doctorat en Histoire et archéologie des mondes médiévaux

Sous la direction de Franck Collard.


  • Résumé

    Cette thèse consiste dans l’étude des stratégies de résistance et d’adaptation de topolignages constitués de successions de lignages de l’ancienne noblesse francilienne sur des mêmes centres de pouvoir seigneuriaux, face à la soi-disant crise nobiliaire des XIVe et XVe siècles. Il s’agit de montrer que le concept de crise nobiliaire ne doit pas être appliqué à l’ensemble de la noblesse francilienne, puisque certains topolignages anciens traversent la période sans dommage. L’enquête recense et interroge les moyens et ressources utilisés par ces anciens nobles qui survivent. Les alliances et les stratégies matrimoniales afférentes sont abordées. L’organisation de la continuité de l’exploitation de leurs fiefs est examinée, montrant des signes de crispation et de réactivation du système féodal en réaction aux difficultés économiques liées à la guerre de Cent Ans. Une base de données prosopographiques est présentée, et une typologie de relations individuelles est proposée pour nourrir ensuite une méthodologie d’analyse de réseaux des parentés, de réseaux d’affiliations aux institutions royales ou princières, ou d’appartenance à des clientèles ou de partis. Comment ces anciens nobles ont-ils profité des clientèles mises en place par les Princes ? Comment ont-ils pris part aux différents partis qui se sont opposés pendant la guerre de Cent Ans ? Enfin, la culture de la noblesse est étudiée à travers sa participation à la vie curiale des Grands, à ses marques de dévotion et à ses relations avec ses ancêtres. Le sentiment d’appartenance de l’ancienne noblesse francilienne à un même groupe fier de ses origines n’a-t-il pas finalement été la principale raison de leur subsistance ?

  • Titre traduit

    « Pour lui aider à soustenir son estat » : marriages, fiefs, networks, clientelism and factions in the former nobility of the Île-de-France region from Philippe Auguste to Charles VII (1180-1437)


  • Résumé

    This thesis consists in the study of the strategies of resistance and adaptation of topographic lineages made up by successions of chalk-linings of the former nobility from the Île-de-France region on same seigniorial centers of power, facing the so-called crisis peerage-book of 14th and 15th centuries. It is a question of showing that the concept of crisis peerage-book should not be applied to the whole of the nobility from the Île-de-France region, since some topographic lineages old cross the period without damage. The investigation counts and questions the means and resources used by these old noble which survive. The related alliances and matrimonial strategies are approached. The organization of the continuity of the exploitation of their strongholds is examined, showing signs of crispation and reactivation of the feudal system in reaction to the economic difficulties related to the Hundred Year War. A prosopographical database is presented and a typology of individual relations is proposed to then nourish a methodology of network analysis of the relationships, networks of affiliations at the royal princely institutions, or of membership of customers or parties. How did these old noble benefit from the clients installation by the Princes? How did they take part in the various parties which were opposed during the Hundred Year War? Lastly, the culture of the nobility is studied through its participation in the life curiale the Largeones, its brands of devotion and its relations with its ancestors. Wasn't the feeling of appartenance of the former nobility from the Île-de-France region to the same proud group of its origins finally the main reason of their subsistence?