Ici et ailleurs. Horizons, mouvements et écriture dans la poésie de Daniel Faria

par Paolo alexandre Nene

Thèse de doctorat en Études portugaises et de l'afrique lusophone

Sous la direction de Catherine Dumas et de Maria João Reynaud.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Europe latine et Amérique latine (....-2015 ; Paris) depuis le 15-05-2008 .


  • Résumé

    Daniel Faria (1971-1999) est l’auteur de trois livres de poésie, Explicação das Árvores e de Outros Animais ; Homens que São Como Lugares Mal Situados et Dos Líquidos, publiés pour la première fois chez un éditeur à la visibilité réduite, Fundação Manuel Leão. L’intérêt littéraire de son œuvre est avéré, mais cette dernière souffre encore d’un manque d’attention. Entre la perspective théologique qui tend à épuiser l’œuvre, à la circonscrire, les lectures passionnelles où il n’est plus question de la poursuite d’un sens, de la quête de la dimension herméneutique, et quelques articles littéraires, la poésie de Daniel Faria accuse, du point de vue du travail universitaire, un réel déficit. Pour lever l’indétermination dans laquelle se trouve la poésie de Daniel Faria et ainsi échapper aux risques d’une extension de lectures qui tendent, avec précipitation, vers l’idée première d’une œuvre incompréhensible, sensible en cela à la seule question de l’expérience du transcendant, notre étude se propose de suivre la démarche herméneutique qui garantit le statut fondamental d’altérité du texte. L’objectif est dès lors relativement clair : soustraire l’œuvre poétique de Daniel Faria de toute expérience affective, resituer sa poésie, la repositionner dans le champ des études littéraires pour enfin arriver à une lecture plus pertinente de son œuvre, au plus près de la vérité textuelle de l’œuvre. Tel est l’enjeu de cette étude : préciser la portée de cette poésie, en soulignant la constance et la cohérence d’une réflexion qui associe expérience poétique et expérience mystique, et élucider leurs rapports sans déposséder l’expérience mystique de son essence propre.


  • Résumé

    Daniel Faria is the author of three books of poetry, Explicação das Árvores e de Outros Animais ; Homens que São Como Lugares Mal Situados et Dos Líquidos, published for the first time at a editor at the reduced visibility, Fundação Manuel Leão. The literary interest of its work is proved true, but the latter still suffers from an inattention. Between the theological prospect which tends to exhaust the work, to confine it, the passionate readings where it is not any more question of the pursuit of a sense, a quest of the hermeneutic dimension, and some literary articles, Daniel Faria's poetry accuses, from the point of view of the university work, a real deficit. To raise the indecision in which is Daniel Faria's poetry and so to escape the risks of an extension of readings which aim, with haste, towards the first idea of an incomprehensible, sensitive work in it at the only question of the experience of the transcendent, our study suggests following the hermeneutic approach which guarantees the fundamental status of otherness of the text. The objective is relatively clear from then on: shield Daniel Faria's poetic work of any emotional experience, re-place its poetry, reposition it in the field of the literary studies to arrive finally at a more relevant reading of its work, as closely as possible to the textual truth of the work. Such is the stake in this study: specify the reach of this poetry, by underlining the constancy and the coherence of a reflection which associates poetic experience and mystic experience, and to clarify their reports without dispossessing the mystic experience of its appropriate essence.