La poésie dadaïste en langue française (1915-1923).

par Thi thanh thuy Nguyen

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Michel Murat.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 16-11-2006 .


  • Résumé

    La poésie dadaïste, quoiqu'elle se définisse dans l'ensemble par la tentation de la subversion, connaît une hétérogénéité de styles. celle-ci résulte de l'internationalité et du caractère multidisciplinaire du mouvement dada. les poètes dadaïstes ont en effet des origines particulièrement différentes : tristan tzara qui vient du grand foyer dadaïste du zurich, le fait que ses poèmes soient écrits en français ne signifie pas nécessairement qu'ils appartiennent à la poésie française au sens étroit ; francis picabia et georges ribemont-dessaignes qui ont commencé leur vie artistique non par la poésie mais par la peinture ; andré breton, louis aragon, philippe soupault, paul eluard, sont des poètes français qui ont pratiqué avant la saison dadaïste l'écriture symboliste et sont imprégnés de la tradition poétique française. la question majeure porte sur la détermination de leurs styles. au niveau de l'explosion des recherches formelles, celles qui touchent à l'apparence du poème sont bien connues, la nouveauté se situe tout autant au niveau du vocabulaire, de la syntaxe, du rythme. a ces innovations formelles, s'ajoute le dérèglement du sens des mots et des choses. les mots sortent de leur signification conventionnelle pour entrer dans un autre univers de valeurs. la question est de savoir jusqu'à quel point cette dissociation est conduite, et si elle préserve un degré relatif de discursivité /...


  • Pas de résumé disponible.