L'émergence des zones côtières comme zones frontières dans la crise globale de l'environnement.

par Johanna Markkula

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Jonathan Friedman et de Liisa Helena Malkki.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec Stanford university , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 09-12-2010 .


  • Résumé

    Comme les zones côtières sont en voie de disparition avec la montée attendue du niveau de la mer, elles émergent simultanément comme des fronts de bataille, pour et contre l'environnement, dans le contexte de la crise environnementale globale. ce projet vise à étudier comment les côtes des sociétés insulaires, traditionnellement considérées comme étant aux marges du système mondial, émergent comme des frontières dans le contexte de multiples défis et crises globaux (environnementaux, sociaux, politiques, économiques). situé dans un cadre général tenant compte des relations entre les processus globaux et la vie locale, ce projet propose d'étudier comment l'environnement et la mobilité humaine en relation avec lui s'entrecroisent dans les zones côtières. l'accent sera mis sur l'interaction entre les régions littorales considérées comme étant 'vulnérables' et 'à risque' et l'environnement maritime (considéré comme menacé et menaçant à la fois) à travers différentes formes de mouvements (institutionnels et spatiaux), tels que les migrations, le tourisme, ainsi que le terrorisme côtier et la piraterie.


  • Pas de résumé disponible.