L'encastrement social de l'art : supports et configurations identitaires des musiciens de jazz

par Abdoulaye sall Mamadou

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Jean marie Seca et de Hervé Marchal.

Thèses en préparation à l'Université de Lorraine depuis le 24-11-2010 .


  • Résumé

    La scène jazz en lorraine: une approche socio-anthropologique. l'identité des artistes supporte de nombreux mythes. des représentations sociales véhiculent l'idée de l'artiste isolé, indépendant, libre, autonome et guidé uniquement par des principes et exigences artistiques. néanmoins, la présence de multiples systèmes d'acteurs, engagés de près ou de loin dans l'activité artistique, inscrit les artistes dans des relations de coopération et d'interdépendance, lesquelles ne sont pas sans résonances dans la construction de soi. conjointement, certains mythes artistiques s'épuise du fait de l'essor de l'industrie musicale et des mutations qui affectent le marché de l'art. nous supposons que l'identité des musiciens de jazz est négociée, bricolée ajustée autour supports identitaires. bien évidemment, le monde du jazz présente diverses configurations identitaires. le champ des possibles de définition et construction de soi s'établit à partir de la structure du champ artistique, des modèles culturels dominants et périphériques et de leurs nomos. saisir l'identité des musiciens de jazz passe par une compréhension de ce qui se joue dans le monde du jazz. parallèlement, l'objectivation de ces configurations identitaires nécessitent de situer aussi l'artiste dans son environnement social, si bien qu'il faut penser les « petits mondes » de l'artiste qui participent à la définition présente de soi. la négociation de soi au cours d'une « carrière », l'identité plurielle sont donc des fils conducteurs de notre approche puisqu'elles suggèrent qu'une définition de soi s'effectue au gré de situations sociales et appartenance sociales passées, présentes et futures.


  • Pas de résumé disponible.