La guerre d'algérie… cinquante ans après ? etude de l'impact de l'exil sur la transmission du traumatisme de guerre entre générations

par Safia Metidji

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Rosa Caron.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 28-10-2010 .


  • Résumé

    Depuis la première guerre mondiale, on conçoit mieux l'impact de la violence des guerres dans le développement de troubles psychiatriques chez les soldats, les civils et les soignants au front. le développement de troubles psychotraumatiques concerne la rencontre avec le réel de la mort. cette perception de la mort réelle peut concerner sa propre mort ou celle de l'autre près de soi et met le sujet en situation d'effroi, de sorte qu'aucune représentation ne soit possible, ni par la pensée, ni par les affects. les thérapies sont ainsi basées sur le langage afin de redonner une dynamique de pensée. elles nécessitent pour cela un espace de parole spécifique suffisamment étayant, cela d'autant plus pour les étrangers, car l'expression verbale dans la langue d'origine est fondamentale. en effet, dans les situations d'exil, la compréhension des symptômes nécessite ce que moro (1998) appelle un ‘décodage ethnopsychiatrique'. quelle est donc l'influence de l'exil sur le développement d'un trouble psychique post-traumatique ? en effet, la guerre entraîne souvent un départ, qu'il soit volontaire, comme dans les migrations, ou bien contraint, comme pour le cas des réfugiés. notre travail visera donc à mieux concevoir le rôle de l'éloignement, de la perte et du deuil dans l'exil pendant et après la guerre. nous interrogerons aussi la force de la transmission transgénérationnelle, où l'indicible du trauma chez parent parvient malgré tout à se transmettre par le biais de mécanismes psychiques sur lesquels nous nous pencherons. ce travail se fonde sur les thèses épigénétiques qui considèrent que nos dispositions psychiques sont stimulées par interaction avec l'environnement. nos réflexions prendront appui sur les cas de traumatismes de guerre et sur le poids de l'exil tels qu'on l'observe dans la guerre d'algérie (1954-1962), où se heurtent la violence, les traumas de guerre, le racisme, l'immigration, le rapatriement, l'exil et leur transmission depuis ses 50 dernières années.


  • Pas de résumé disponible.