Les Séries télévisées du format aux franchises. Pratique et esthétique des dramas américains de prime-time, créés entre 1996 et 2006.

par Hélène Monnet-cantagrel

Thèse de doctorat en Sciences de l'information et de la communication

Sous la direction de François Jost.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Communication, information, médias (Paris) (equipe de recherche) depuis le 24-11-2010 .


  • Résumé

    Les séries télévisées de fiction suscitent depuis quelques années un intérêt sans précédent dans leur histoire, qui amène à s’interroger sur le sens pris par cette forme de fiction. Mais, à cette question de la signification de l’objet, s’ajoute celle de la méthode permettant d’y répondre. Récits, fictions, les séries sont aussi des produits commerciaux et industriels et, de ce fait, fortement déterminées par leurs contextes de production et de réception. Depuis 1996 et la dérégulation des télécommunications aux Etats-Unis, le paysage médiatique et le marché télévisuel, américains puis internationaux, ont connu d’importants bouleversements économiques et technologiques dont une des conséquences a été l’adoption de stratégies d’expansion et de branding des programmes, qui prennent un tour inédit et auxquelles les séries n’échappent pas. Adaptées, dérivées, reprises, les séries, notamment dramatiques, se franchisent, faisant apparaître alors ce qui constitue une spécificité de la création sérielle, le format. Forme minimale de la fiction, le format consiste en une présentation écrite qui en fixe les constituants fondamentaux permettant non seulement sa sérialisation mais aussi sa distribution. A partir de formats et de franchises de séries dramatiques américaines de la décennie initiée à 1996, cette thèse se propose d’examiner en quoi le format pourrait contribuer à enrichir l’étude des séries télévisées dans une perspective autant théorique qu’interprétative.

  • Titre traduit

    Television Series, Format and Franchises. Practical Aspect and Aesthetics of American Prime-Time Dramas created between 1996 and 2006.


  • Résumé

    Since the beginning of the 2000s, television series arouse an unheard-of interest in their history, which brings to question the sense of this kind of fiction. But, in this issue of the meaning of the object, is also the one of the method to answer it. Narratives and fictions, series are also commercial and industrial products and, therefore, strongly determined by their contexts of production and reception. Since 1996 and the deregulation of telecommunications in the United States, american then international media landscapes and markets have known important economic and technological upheavals which led to new strategies of expansion and branding of the programs, in an unprecedented tour Adapted, spun off, remade, dramatic series lead to franchises, revealing then what establishes a specificity of the serial creation : the format. The television format is a written presentation which sets the fundamental core of the fiction, allowing not only serialization but also its distribution. Studying formats and franchises of American dramatic series of the decade introduced in 1996, this thesis examines how the television format could contribute to enrich the study of television series in a theoretical as well as in an interpretative objective.