Le confort du personnel soignant : étude comparative dans deux hôpitaux tunisiens

par Imen Masmoudi (Mnif)

Projet de thèse en Psychologie


Sous la direction de Liliane Rioux.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Connaissance, langage et modélisation (Nanterre) , en partenariat avec Laboratoire Parisien de Psychologie Sociale (Nanterre) (EA 4386) (laboratoire) depuis le 10-11-2010 .


  • Résumé

    Le confort est devenu un enjeu major dans le monde de travail. Parmi les diverses disciplines qui s’intéressent à ce concept, nous avons choisi d’articuler deux disciplines, l’architecture et la psychologie environnementale, pour mieux le cerner. Ainsi nous nous sommes appuyés sur les travaux de Vischer (2004) et Rioux (2013) en psychologie environnementale et ceux de « la démarche HQE » en architecture pour définir le confort par deux dimensions : physique et psycho-environnemental (évaluatif et psychologique). La dimension physique sera cernée par « la démarche HQE » et la dimension psycho-environnementale par la satisfaction environnementale au travail (confort évaluatif) et l’attachement au lieu de travail (confort psychologique). Notre travail de doctorat se propose de comparer le confort psycho-environnemental des soignants dans deux structures hospitalières tunisiennes se différenciant par leur architecture (pavillonnaire et monobloc) et de cerner l’impact des variables psycho-organisationnelles (épuisement professionnel, stress au travail et stratégies de coping) sur le confort psychologique dans ces deux hôpitaux. Une enquête par questionnaire a été menée auprès de 297 soignants travaillant dans les deux hôpitaux. Les résultats montrent notamment que les soignants de l’hôpital monobloc sont plus attachés mais moins satisfaits de leur environnement de travail que ceux de l’hôpital pavillonnaire ; ils se sentent plus épuisés et stressés et utilisent davantage de stratégies de coping centré sur l’émotion. L’impact des variables psycho-organisationnelles sur le confort psychologique des soignants diffèrent en fonction du type d’hôpital.

  • Titre traduit

    The comfort of professional care providers : comparative study in two tunisian hospitals


  • Résumé

    Comfort has become a major issue in the world of work. Among the various disciplines that have been interested in this concept, we have chosen to articulate two disciplines, notably architecture and environmental psychology. As such, this research relies on the work of Vischer (2004) and Rioux (2013) in environmental psychology and those of the « HQE Approach » in architecture in order to define comfort in terms of two dimensions: physical and psycho-environmental (evaluative and psychological). The physical dimension will be identified through the « HQE Approach » while the psycho-environmental dimension will be detected via the environmental satisfaction in the workplace (evaluative comfort) and via the attachment to the workplace (psychological comfort).Our research is meant to compare the psycho-environmental comfort of professional care providers in two different Tunisian hospital structures and whose difference lies in the architecture (pavilion and monobloc). The research attempts to detect the impact of psycho-organisational variables (professional burn out, perceived occupational stress and coping strategies) on the psychological comfort of professional care providers in these two different hospitals. Therefore, a questionnaire survey covering 297 professional care providers working in the two hospitals has been relied upon as a research tool. The findings of the analysis tend to indicate that monobloc professional care providers are more attached to their workplace but they are less satisfied with their working environment than those working in the pavilion hospital. They are more exhausted and more stressed and they rather use the coping strategies which is centred on emotions. The impact of psycho-organisational variables on the psychological comfort of professional care providers depends on the type of hospital.