La place de la justice dans la prévention de la délinquance.

par Julia Massardier

Projet de thèse en Droit pénal et sciences criminelles

Sous la direction de Yvonne Muller lagarde.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Sciences juridiques et politiques (Nanterre) depuis le 14-01-2011 .


  • Résumé

    La prévention de la délinquance est inhérente au droit pénal. le code pénal est en lui-même un avertissement donné à la population. pourtant la politique de prévention a évolué au cours du temps. dans la tradition française, les juges exerçaient leur pouvoir en matière pénale en appliquant des peines souvent humiliantes et dégradantes dans un but de dissuasion. avec la criminologie et notamment la théorie de défense sociale puis de défense sociale nouvelle, une logique de réhabilitation s'est installée. elle s'est accompagnée d'un déclin de la sévérité des peines et de la notion de responsabilité au profit d'aides sociales. les deux modèles ont connu des critiques.r. badinter a dit, qu'aujourd'hui, pour exercer ses missions, la justice devait à la fois satisfaire le public qui réclame une sanction et la reconnaissance de l'autorité de la loi, et agir pour l'utilité de la sanction vis à vis du délinquant lui-même. dans le discours juridique actuel, la prévention est le bras armé de la politique de sécurité. cela lui donne nécessairement un message nouveau. mêlant concepts anciens et nouveaux, la prise en compte de l'individu en tant qu'objet du jugement pour prévenir la délinquance est l'élément essentiel de ce nouveau système qui fait débat.


  • Pas de résumé disponible.