Management de la succession dans les petites et moyennes entreprises familiales : evidence pour la rdc

par Jean papy Manika manzongani

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Robert Paturel.

Thèses en préparation à Brest , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme, des organisations et de la société (Rennes) , en partenariat avec Laboratoire ICI (Brest, Finistère). Colloque (07 ; 2005) (equipe de recherche) depuis le 06-01-2009 .


  • Résumé

    Le phénomène de la reprise et de la transmission d'entreprise est peu connu sur le plan scientifique en république démocratique du congo. l'objectif de cette recherche consiste à identifier et à comprendre les problèmes relatifs à la reprise et la transmission d'entreprise familiale en république démocratique du congo.la réussite de la succession est cruciale pour toute entreprise et plus particulièrement pour les entreprises familiales qui constituent le coeur du potentiel économique - a. allouche, b. amann 1998-. dans ces conditions, la transmission d'entreprises devient un enjeu économique important parce que les successions mal organisées sont à l'origine de la disparition de nombreuses entreprises et emplois. en effet, pour la france par exemple, sur les deux millions quatre cent mille entreprises, environ cinquante mille ont changé de main en 1998. quatre cent mille emplois ont été concernés par ces transmissions. on estime aussi que près de quatre-vingt mille emplois, soit dix mille entreprises, disparaissent chaque année à cause de transmissions qui ont mal tourné car elles étaient peu ou mal préparées -ministère des pme, du commerce et de l'artisanat 1998 in mouline j.p., 2000 -. pour tenter de répondre à notre problématique, nous allons au plan méthodologique recourir dans un premier temps à l'analyse documentaire à travers la littérature disponible. dans un deuxieme temps, nous allons mener une enquête de terrain (étude de cas), auprès des chefs d'entreprises et des repreneurs.


  • Pas de résumé disponible.