Entre conflit et post-conflit : diagnostic de l'identite ivoirienne.

par Anais Menard

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Jean-Pierre Dozon.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 28-10-2009 .


  • Résumé

    Le conflit ivoirien s'est axé autour de la notion 'd'ivoirité'. ceci relève en creux une profonde conscience de l'existence d'une identité commune et, paradoxalement, l'impossibilité de répondre à la question 'qui sommes-nous?'. le conflit ivoirien fut envisagé comme une remise à plat de cette question, sans être capable jusque-là d'y répondre. la question de l'identité s'est inscrite durant la guerre dans des 'imaginaires' de guerre, dans des discours créés pendant la guerre à propos du conflit. de la même façon que la question de l'identité ivoirienne cristallise la division du pays, nous émettons l'hypothèse qu'elle structure les discours guerriers, mais également les schémas de pensée des individus dans chaque camp. cette thèse interrogera la notion d'identité, et tentera d'observer son évolution dans les discours qui ont émergé au cours du conflit ivoirien, formant des imaginaires de guerre spécifiques. que recouvre cette notion et surtout qui désigne-t-elle pour chacun des groupes? l'identité ivoirienne est-elle un frein à la résolution du conflit en côte d'ivoire? le premier axe de recherche souhaite relier les différents niveaux de la notion d'identité, vue sous l'angle sociologique des parcours personnels de certains combattants : de l'identité personnelle, aux raisons du combat et de la polarisation politique, à l'identité du groupe combattant, et enfin, à l'identité ivoirienne. le deuxième axe de recherche a pour objectif d'observer le sentiment de la population civile face à ce conflit idéologique. a l'heure du désarmement et de la réinsertion, il est nécessaire de comprendre dans quelle mesure le conflit et les imaginaires de guerre ont marqué la société non-combattante, et comment celle-ci perçoit le processus de désarmement.


  • Pas de résumé disponible.