Apport du Texte fictif dans l'apprentissage du français au cycle qualifiant marocain : représentations et pratiques des usagers. Lecture différentielle et atelier de lecture-écriture.

par Said Machrafi

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Jean-François Bourdet.

Thèses en préparation à Le Mans , dans le cadre de École doctorale Cognition, éducation, interactions (CEI) (Nantes) depuis le 18-11-2008 .


  • Résumé

    La réforme du système éducatif marocain amorçant le xxi° siècle se distingue nettement des précédentes. l'un des aspects particuliers de cette nouvelle refonte réside dans l'introduction de la littérature en classe du fle qui nous concerne. le retour officiel du texte littéraire (tl) comme substitut du manuel en classe de français est donc à l'ordre du jour dans le pays. or, sa didactique suppose d'autres conditions de réalisation, des changements de stratégies d'enseignement et d'apprentissage. a présent, l'on peut légitimement parler d'une certaine familiarisation des praticiens avec l'entrée du tl en classe de langue tout comme on peut admettre que des habitudes et positions didactiques ont pris forme. en conséquence, la réflexion sur l'enseignement apprentissage du fle à la base de ce nouveau support revêt une importance capitale. en ce sens, la recherche entreprise se propose non seulement d'approfondir celle du dea ayant examiné le tl au sein des manuels scolaires de terminale lettres mais encore de contribuer au développement de cet enseignement/apprentissage dans sa nouvelle orientation. nous avons assigné à cette investigation trois principaux objectifs en étroite complémentarité : le premier vise à mesurer la valeur et la conception du tl dans l'apprentissage du fle aux yeux des participants. pour sa part, le second tente d'évaluer l'impact de cette conception sur la motivation ou de la démotivation de l'apprenant (et avec lui l'enseignant) pour la lecture production autonome dans le lieu déréalisé : la classe. quant au dernier, il espère examiner l'apport des ateliers de lecture et d'écriture dans cet apprentissage autonome du fle tout en s'arrêtant sur le rapport dialectique lecture/écriture du tl. par ailleurs, l'utilisation du français par l'apprenant marocain, notamment dans le cycle qualifiant, se limite dans le temps et dans l'espace. certes, le français demeure au maroc une langue privilégiée sans être toutefois ni une langue de communication quotidienne ni une langue d'enseignement au lycée. mais l'apprenant ne dispose pour le pratiquer que du temps institutionnellement délimité au sein de la salle de classe qui demeure en réalité un lieu déréalisé. cette pratique du français au lycée laisse supposer que le texte fictif peut convenir mieux à ce lieu théâtralisé qu'est la classe. les participants, au lieu de faire ‘comme si' en créant une situation pseudo-réelle, peuvent au contraire entrer directement en situation de communication fictive déjà créée par et dans le tl. en fait, le texte fictif (tf) dont la principale fonction reste la lecture permet d'observer la langue, de la pratiquer personnellement et de vivre de multiples situations de communication. il comporte une multitude d'actes de paroles à partir desquels l'apprenant peut engendrer d'autres pour s'exprimer. certes, ces situations et ces actes acquièrent un aspect imaginaire mais ils sont susceptibles d'être transposés par l'apprenant marocain au moment opportun et selon ses besoins. de ce fait, l'apprenant pourrait par une sorte de transfert passer de la communication littéraire à la communication linguistique. d'autre part, l'écriture et la lecture restent des activités libres et individuelles que l'apprenant lecteur pourrait prolonger collectivement (ateliers). le texte littéraire parce qu'il est fait pour la lecture et parce qu'il est naturellement ouvert garantirait le travail libre et la réalisation de la personnalité du praticien tout comme son autonomie. ainsi se conçoit notre thèse qui soutient que l'œuvre littéraire complète constitue un espace fictif des transferts où la pratique des actes de lire et d'écrire concourent interactivement à la maîtrise de la langue chez l'apprenant du cycle qualifiant au maroc. espérant présenter une vue d'ensemble sur le sujet et assigner un caractère global et généralisant à la recherche, un grand nombre d'établissements scolaires (lycées) dans des académies régionales à travers le pays seront touchés comme lieux d'investigation. des questionnaires seront effectués auprès d'un échantill


  • Résumé

    On de population composée d'élèves, d'enseignants et d'inspecteurs. cette enquête aura pour objectif de dégager les représentations des usagers quant au tl introduit en classe de langue. elle vise ensuite à analyser leurs pratiques effectives de l'œuvre intégrale (oi). afin d'assurer à notre recherche le caractère d'objectivité et de pertinence qui s'impose, nous procéderons en troisième lieu à l'analyse d'un corpus comprenant des productions écrites d'élèves en situation d'examen et de contrôle continu pour les comparer ensuite à d'autres élaborées en situation d'expérimentation (ateliers). a cela s'ajoutera l'analyse des deux fiches d'autoévaluation qui accompagneront la passation en plus des deux post-questionnaires d'évaluation qui marqueront la fin de l'expérimentation.