Approche epistemologique de la gestion de l'incertitude en medecine

par Rémy Morello

Projet de thèse en Philosophie (métaphysique, épistémologie, esthétique)

Sous la direction de Alain Leplege.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 13-04-2010 .


  • Résumé

    L'activité première du médecin est la décision diagnostique et/ou thérapeutique que celui-ci est amené à prendre face à une personne ou à une collectivité. cette situation est systématiquement source de questionnements cette prise de décision s'étayait auparavant uniquement sur un nombre de critères importants alliant des faits subjectifs, comme l'interprétation donnée aux réponses formulées par le patient lors d'une consultation, et objectifs, tel le résultat d'un examen biologique de laboratoire. la démarche suivie par le médecin était donc bien de nature intuitive en évaluant le degré de concordance entre les hypothèses diagnostiques résultant des résultats des examens effectués et le contenu de différents cadres nosologiques propres aux pathologies susceptibles d'être la cause de l'état du patient. cette logique d'approche était hautement dépendante du médecin tant et si bien que sa décision pouvait être considérée comme exacte et certaine lorsque la renommée du praticien était grande. l'arrivée des méthodes probabilistes, principalement aux décours de la seconde guerre mondiale, associée à une méthodologie appliquée à la recherche puis à la clinique contribuant à la rédaction de protocoles et à l'instauration de recommandations de bonnes pratiques a profondément modifié l'exercice de la médecine. l'introduction des probabilités non seulement selon une lecture objective fréquentiste mais aussi subjective par l'estimation du niveau de confiance à accorder à une décision se réfère à la notion de sujet moyen et permet une approche contrôlée de l'incertitude ainsi qu'une homogénéisation des pratiques dont l'un des avantages principaux est d'exposer le moins possible le patient à différentes sources d'aléas. nous proposons une étude épistémologique portant sur la relation entre les méthodes probabilistes et statistiques et l'amplitude de l'incertitude qui contribue à la quantification de la validité et aux conséquences de la prise de décision en médecine.


  • Pas de résumé disponible.