Enjeu démocratique, société civile et développement : le cas du Pakistan.

par Ata Muhammad

Projet de thèse en Territoires, sociétés et développement

Sous la direction de Michel Boivin.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 14-12-2009 .


  • Résumé

    La démocratie est un régime politique dans lequel les gouvernants sont choisis par des élections libres. mais au-delà du processus électoral, qui est la condition première de son existence, la démocratie doit être en construction permanente, et doit être constamment défendue. une démocratie vivante se caractérise par le bon fonctionnement des institutions, par une aspiration au développement et à la justice socio-économique au bénéfice de tous les citoyens, par le droit d'association et de protestation. l'exercice du pouvoir dans le respect des droits de l'homme et l'indépendance de la justice sont indispensables à la démocratie, qui doit aussi assurer l'accès des citoyens aux services de base : eau, électricité, sécurité alimentaire, éducation. l'histoire du pakistan est à cet égard celle d'un déficit démocratique. de l'indépendance à aujourd'hui, les militaires ont gouverné le pays aussi longtemps que les civils. la plupart des gouvernements élus ont été démis, ou ont été incapables d'accomplir leur mandat jusqu'à son terme. de plus, le pakistan a toujours été dominé par une petite élite de grands propriétaires terriens (les bhuttos, les junejos etc.) ou de grands industriels (nawaz sharif) qui ont accaparé le pouvoir, en s'accommodant éventuellement des militaires, les classes moyennes étant sous-représentées.


  • Pas de résumé disponible.