Trajectoires d'anti-depresseurs : normes d'usage et controverses sur la consommation de psychotropes en france au xxeme siecle.

par Anne-sophie Mazas

Projet de thèse en Histoire des sciences et des techniques

Sous la direction de Jean-paul Gaudilliere.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 20-11-2009 .


  • Résumé

    L'objectif de cette recherche sera d'étudier les dynamiques sociales et historiques à l'origine des débats et controverses sur les usages thérapeutiques et la consommation française de psychotropes. l'originalité du travail sera d'aborder ces discussions en partant d'une analyse de trajectoire c'est-à-dire d'une exploration de la façon dont les usages de certains de ces psychotropes ont été définis et ont changé au cours du temps en prenant en compte les pratiques de la recherche, de soin et de commercialisation. les dimensions publiques de la controverse seront abordées dans un second temps en bénéficiant d'une connaissance concrète des pratiques, de leur diversité et de leur critique. plus concrètement il s'agira de suivre les trajectoires de deux familles de psychotropes – les benzodiazépines et les inhibiteurs de la recapture de la sérotonine (ssri) – qui ont été introduits à des moments très différents dans l'histoire française de la santé mentale et de la controverse sur la consommation de psychotropes. cette focalisation sur la diversité des pratiques d'usages des psychotropes a l'avantage de ne pas prendre ces dernières pour des données et ainsi de pouvoir repérer les liens entre leur stabilisation progressive, les changements des catégories (la généralisation du concept de dépression) et le développement de la controverse. il s'agira en particulier de comprendre les allers et retours entre utilisation thérapeutique et utilisation diagnostique ou encore le déplacement des frontières entre utilisations médicales, gestion du social et usages illicites ou ‘récréatifs'.


  • Pas de résumé disponible.