Le palais de l'alhambra : calligraphie et architecture.

par Farah Makki

Projet de thèse en Architecture

Sous la direction de Houari Touati.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 03-11-2009 .


  • Résumé

    Quand bien même ignore-t-on les rudiments élémentaires de l'écriture arabe, il est difficile de parcourir le palais de l'alhambra sans faire attention aux milliers d'inscriptions qui le peuplent. presque tous les éléments architecturaux donnent support aux textes les plus variés décorant le palais. cette profusion de légendes épigraphiques a fait de cet ensemble architectural un remarquable livre ouvert donnant à voir un remarquable spectacle : celui d'une architecture animée que ma recherche se propose d'étudier du point de vue de l'histoire de l'architecture, de l'histoire des formes culturelles et des arts visuels. a travers l'analyse de ‘la dimension amoureuse' de l'alhambra, c'est-à-dire la manière dont ce monument affecte et stimule les sens, l'enjeu sera de comprendre le lien entre les deux piliers de l'alhambra : son architecture et sa calligraphie. le but de ce rapprochement, tant d'un point de vue esthétique, technique, qu'ornemental, est de parvenir à comprendre la structure d'un langage, celui de la calligraphie, de ses canons, de ses émotions, dans sa relation avec les concepts architecturaux à l'œuvre, afin d'élaborer de nouvelles esquisses pour une nouvelle écriture architecturale.


  • Pas de résumé disponible.