Salons et expositions artistiques dans le nord et le pas-de-calais durant l'entre-deux-guerres

par Edith Marcq

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de François Robichon.

Thèses en préparation à Lille 3 , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'homme et de la société (Villeneuve d'Ascq, Nord) depuis le 01-10-2009 .


  • Résumé

    Peu de travaux universitaires portent leurs recherches sur un champ d'investigation aussi vaste que celui des manifestations artistiques de tout le territoire géographique du nord et du pas-de-calais. seule la thèse de doctorat de nicolas buchaniec, intitulée /les expositions des beaux-arts dans le nord de la france durant la seconde moitié du xixème siècle (1870 – 1914)/ et soutenue en décembre 2006 à l'université lille 3 – charles de gaulle, avait réussi cette ambitieuse entreprise sous la direction de monsieur françois robichon mais la période concernée s'arrêtait aux abords de la grande guerre. nous avons pour notre part choisi de reprendre cette trame au sortir de la première guerre mondiale et de continuer de la dérouler pendant toute l'étendue de l'entre-deux-guerres.l'enjeu pour nous est de mettre en lumière la vie artistique de tout un territoire géographique comprenant le nord et le pas-de-calais dans la période s'étendant de 1919 à 1939 et de mettre en lumière les 'esthètes' qui y ont contribué par le biais de manifestations ou qui ont su déceler l'intérêt d'un tel événementiel dans leur compte-rendu journalistique. parmi ces amateurs d'art éclairés, nous voudrions porter notre attention en premier lieu sur les artistes bien sûr mais aussi nous souhaiterions rendre hommage aux critiques d'art, conservateurs de musées ou collectionneurs qui ont su enrichir les départements de ces lieux d'élection ou veiller à leur manière à l'ambition et à la portée artistique de leur ville et au-delà de leur région. certaines associations d'artistes ont d'ailleurs aussi contribué à accroître la renommée de leur terre d'origine en expatriant les figures nordistes qui les constituaient. ainsi l'association des /rosati de france/ qui possédait un comité des flandres et dont le siège social était à neuilly-sur-seine avait pour objectif assumé de faire la propagande artistique du nord. d'autres regroupements d'artistes existaient sans doute, parfois même portés par des revues artistiques et littéraires qui leur étaient entièrement dédiées : nous tâcherons de les mettre au jour. cette promotion d'un cru s'accompagnait le plus souvent d'échanges artistiques avec d'autres régions et en particulier avec paris. c'est à ce sujet le rapport qu'entretenaient le nord et le pas-de-calais avec la capitale que nous avons décidé d'insister. la notion d'identité régionale deviendra un moteur puissant pour ces artistes qui, notamment dans le cadre d'une 'décentralisation régionale', allant de la province vers la capitale, formeront un vivier d'artistes 'régionalement engagés'.la finalité de ce travail est par conséquent, pour nous, de faire connaître toute une vie artistique qui s'est peut-être endormie avec l'entrée dans la seconde guerre mondiale mais qui, de toutes les façons, mérite à notre avis d'être plus connue du grand public.


  • Pas de résumé disponible.