La voix de l'artiste. signatures épigraphiques et manifestations d'identité des artistes en France aux XIe-XIIe siècles

par Emilie Mineo

Projet de thèse en Histoire médiévale

Sous la direction de Cécile Treffort.

Thèses en préparation à Poitiers , dans le cadre de Lettres, pensées, arts et histoire « civilisation et littérature de l’antiquité à nos jours »Ed 525 depuis le 06-10-2009 .


  • Résumé

    Notre connaissance des artistes romans repose en grande partie sur des documents écrits qui les dépeignent dans une position de forte subordination par rapport au commanditaire. il existe cependant un type de sources qui, longtemps négligé par les historiens et les historiens d'art, permet d'apporter un nouvel éclairage sur cette question historique : les inscriptions désignées par convention sous le terme de 'signatures' d'artistes, s'appliquant pour le moyen age à 'toute attestation écrite qui jointe à l'oeuvre, transmet la mémoire de celui (ou ceux) que l'on veut présenter comme responsable(s) de sa réalisation' indépendamment du support et de la technique. correctement interrogées et comparées, ces inscriptions peuvent livrer de précieuses informations sur le statut, la culture et les aspirations des artistes médiévaux.dans le but d'éclairer la condition sociale et culturelle des artistes français à l'époque romane et le jugement de leurs contemporains, l'étude s'attachera à comprendre - dans une perspective interdisciplinaire qui allie les outils et les méthodes de l'histoire, de l'histoire de l'art, de l'épigraphie, de la philosophie, de la sémiotique et de l'esthétique - les rapports des artistes à l'écrit et les stratégies de communication qui leur donnent la possibilité d'exprimer la conscience de leur valeur et de leur statut. on envisagera aussi les motivations qui ont conduit à l'inscription d'un nom sur une oeuvre - en la soustrayant ainsi à la règle générale de l'anonymat - et on analysera les formes textuelles et matérielles de ce phénomène. il s'agira également d'établir dans quelle mesure ces manifestations épigraphiques, lieu de mémoire et d'affichage public d'une identité, peuvent être mises en relation avec l'émergence de l'individu au moyen age


  • Pas de résumé disponible.