Les pratiques alimentaires et la consommation de poissons dans les pays méditerranéens

par Meriem Merimeche

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Alia Gana.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec "LADYSS Laboratoire UMR 7533 (laboratoire) depuis le 04-11-2009 .


  • Résumé

    Depuis près de vingt ans, les diététiciens, les épidémiologistes, les hommes de sciences de manière générale s'interrogent sur les liens entre l'alimentation des peuples de la méditerranée et leur résistance a des maladies comme l'obésité, les diabètes et les maladies cardio-vasculaires. si l'on retrouve des habitudes alimentaires diversifiées dans la quinzaine de pays situés sur le pourtour de la mer méditerranée, il y a au moins une constante, la consommation du poisson. en effet sa consommation est avant tout associée à la dimension culturelle et identitaire fondée sur la tradition (a.geistdoerfer, 2004). néanmoins, sous l'influence des mutations socio-économiques, le modèle méditerranéen en général et la consommation de poisson en particulier se transforment (s. tessier, 2004). la diminution de la consommation de poisson frais observée depuis plus d'une vingtaine d'années dans le bassin méditerranéen conduit à s'interroger sur l'origine de cette désaffection. d'après les chercheurs en éco-sociologies tels que igor sékulic, patrice guillotreau, len-corrail, les déterminants économiques traditionnels ne suffisent pas à rendre compte des évolutions de la consommation alimentaire. ca serait vers des modèles intégrant à la fois le sens des conduites de consommation et les formes traditionnelles du calcul économique que s'orientent les recherches les plus innovantes en matière d'économie de la consommation aujourd'hui.


  • Pas de résumé disponible.