Le spectacle de la dévotion. Le sanctuaire de la Madone des Grâces de Mantoue : image votive et représentation (XVe-XVIIe siècles)

par Valeria Motta

Projet de thèse en Histoire de l'Art


Sous la direction de Giovanni Careri et de Augusto Gentili.

Thèses en préparation à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Università Ca' Foscari (Venise, Italie) , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 24-12-2008 .


  • Résumé

    Cette thèse s’intéresse aux processus de production de l’image votive à travers l’étude d’un ensemble de sculptures conservées dans le Sanctuaire de la Madone des Grâces de Curtatone, proche de Mantoue. L’extraordinaire apparat votif que l’on peut y admirer est constitué de cinquante-trois effigies polychromes et polymatheriques, datant pour la plupart du XVIe siècle, représentant le donateur grandeur nature, et pourvues d’accessoires réels (vêtements, cordes, objets dévotionnels…). Ces figures sont disposées dans des niches au sein d’une structure architecturale en bois totalement couverte d’ex-voto anatomiques en cire. Les documents concernant les effigies du sanctuaire de Curtatone sont considérés en rapport à d’autres rares témoignages de cette pratique en Italie. Cette analyse nous permet de réfléchir au rapport qui relie l’objet au donateur, en indiquant qu’il ne s’agit pas précisément de représentations tridimensionnelles de la figure humaine mais d’objets constitués physiquement par le lien votif et qui impliquent des interrogations complexes. Une réflexion de nature anthropologique s’est donc imposée en considérant non seulement le procédé qui préside à leur réalisation mais aussi leur utilisation rendue possible grâce à l’ambiguïté de la représentation et au concept de vraisemblance, qui imprègne la société européenne occidentale qui a élaboré une véritable culture du simulacre. Outre les effigies votives, ce travail prend également en compte les autres éléments qui composent le sanctuaire des Grâces : l’architecture scénographique qui accueille les sculptures, la décoration d’ex-voto en cire qui y sont accrochés, les inscriptions en rimes qui accompagnent les effigies, la fresque florale de la voûte. La portée de ce travail est de démontrer comment ce scénario votif présente une dimension qui dépasse la simple illustration du miracle. Ce dispositif nous oblige à réfléchir sur la dimension plurielle et dynamique propre aux images, qui concerne le rôle de la représentation dans les pratiques dévotionnelles de l’époque moderne (XVe-XVIIe siècles), la capacité que ces sculptures ont de susciter des réactions sur l’observateur et leur fonction à l’intérieur d’un réseau complexe de relations sociales et d’échanges symboliques qui renvoient à la famille Gonzague et à l’ordre franciscain qui gérait à l’époque le sanctuaire.

  • Titre traduit

    The spectacle of Devotion. The Sanctuary of the Madonna delle Grazie (Mantua) : votive image and representation (15th-17th century)


  • Résumé

    The purpose of my doctoral thesis is to advance understanding of the process of production of votive images through the study of a set of sculptures exposed in the Sanctuary of Madonna delle Grazie, that is situated on the bank of the Mincio, some five miles west of Mantua. The extraordinary votive display that we can admire inside, is made up of fifty-three effigies representing the life-size donor, mostly dating from the sixteenth century and equipped with real accessories (clothing, ropes, devotional objects ...). These sculptures are placed into an architectural structure that is completely covered with wax anatomical ex-votos. The documents concerning the votive effigies have been linked with other rare sources of this practice in Italy. The fundamental aim is to show that these full-size sculptures has a conceptual dimension that overtakes the simple notion of offering. The devotional act in the Mantuan sanctuary consists in making the survivor recognisable through the realization of realistic images. In doing so, such act pose anthropological questions regarding the efficacy of this ritual and the effects that these sculptures arise in the devotional community. From a more interdisciplinary perspective, what became interesting was to understand the artistic discourses about resemblance and mimesis and about the meaning of pursuing this likeness to the devotee in the ex-voto ritual. This study is also based on several assumptions concerning the elements that compose the Madonna delle Grazie sanctuary: the scenographic architecture in which the sculptures are displayed, the wax decoration, the rhyming votive inscriptions of the effigies, the floral fresco of the vault. The pourpose of this work is to demonstrate how this "votive scenario" presents a dimension that goes beyond mere illustration of the miracle. This system forces us to reflect on the pluralistic and dynamic dimension of images. This dimension concerns the role of representation in the devotional practices of the modern period (15th-17th centuries), the ability of these sculptures to elicit reactions on the observer and their function within a complex network of social relations and symbolic exchanges which refer to the Gonzaga family, rulers of the city of Mantua, and the Franciscan friars that had the care of the sanctuary.