Des agents 'improbables' : analyse des trajectoires et des conditions d'entrée des agents atypiques dans le champ politique contemporain.

par Maxime Milanesi

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Bernard Pudal.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 20-10-2008 .


  • Résumé

    Ce projet de thèse a pour ambition d'interroger la notion de profession politique par des entrées jusqu'ici peu travaillées. a l'image de freud qui souhaitait étudier des cas pathologiques pour comprendre le 'normal', nous souhaiterions étudier les trajectoires d'agents qualifiés d'improbables pour tenter de démontrer les mécanismes opérants dans le champ politique contemporain. en effet, si les caractéristiques requises pour entrer dans le jeu des professionnels de la représentation ont aujourd'hui largement été étudiées, l'étude des trajectoires de ceux qui ont échoué ou qui n'ont pas su se maintenir dans leur position initiale, semble faire défaut à la sociologie politique. il ne s'agit pas de prendre le parti de l'angle le plus original à tout prix, mais, et sans prétendre combler définitivement ce qui nous apparait comme un manque important en termes de recherche, notre travail se propose d'étudier un pan quelque peu délaissé de la sociologie politique afin de contribuer à ouvrir davantage, vers d'autres horizons, le champ des recherches en science politique. il s'agit tout d'abord de s'inscrire dans une dynamique de recherche déjà en partie établie et donc de profiter d'un ensemble de recherches de qualité qui marquent la discipline. poursuivre, en somme, un travail déjà tracé par des recherches précédentes tout en marquant une certaine rupture avec les approches jusqu'ici appliquées. en effet, nous pensons que pour comprendre, aujourd'hui, les phénomènes de clôture et d'autonomisation du champ politique actuel, il faut alors déplacer le regard d'analyse pour le porter vers des agents jusqu'ici restés dans l'ombre. comprendre les perceptions des uns et les agissements des autres nécessite en fait de positionner son analyse, notre travail entend alors questionner ce qui « va de soi » pour montrer combien ces entendements répondent à des constructions savantes et sociales.


  • Pas de résumé disponible.