La politique étrangère de la chine en afrique subsaharienne de 1960 a nos jours.

par Charles arnaud Mintsa-mi-ongone

Projet de thèse en Science politique

Sous la direction de Yves Roucaute.

Thèses en préparation à Paris 10 depuis le 01-10-2007 .


  • Résumé

    Notre étude portera sur l'évolution du partenariat sino-africain, l'occurrence sur les pays de l'afrique subsaharienne. ce travail d'analyse consistera à montrer que la présence massive des chinois dans les secteurs clefs relève d'un processus entamé il y a de cela quelques années. en prêtant attention à l'action chinoise en afrique, l'on ne peut s'étonner de leur omniprésence. en effet, une analyse chronologique met en exergue le fait qu'il y a une mutation des intérêts de la chine en afrique. elle vise un domaine, une activité génératrice de richesse et l'exploite dans son intérêt, mais aussi pour le bien être du pays fournisseur. de nos jours, la chine a trouvé un nouveau créneau en afrique, l'exploitation des matières premières, création d'un espace politique uniquement réservé à la chine et à l'afrique. aujourd'hui la chine et l'afrique célèbrent leur retrouvaille. ce constat est patent sur l'ensemble du continent, nul ne peut ignorer dorénavant que les chinois s'implantent de plus en plus dans cet espace naguère réservé aux anciennes puissances coloniales. l'ensemble des indicateurs socio-économiques et politiques mettent en exergue le fait qu'il y a bien union entre ces deux entités, un nouveau type de partenariat s'est défini au fil du temps. cependant, cet intérêt avoué de la chine pour l'afrique ne laisse pas d'inquiéter bon nombre d'observateurs. en effet tout comme eux, nous pouvons légitimement nous demander, qui est-ce qui profite de ce partenariat ? les deux parties jouent-elles à armes égales ? quel est le véritable but de la chine en afrique ? ce partenariat dit parfois 'stratégique' a-t-il pour objet de spolier l'afrique subsaharienne de ses ressources naturelles ? l'afrique constitue t-elle uniquement un réservoir de matières premières pour la chine ? en d'autres termes, l'afrique ne représente-t-elle pour la chine qu'un abreuvoir en énergie ?


  • Pas de résumé disponible.