Littérature et arts plastiques – Entre écriture et image, la représentation à l’œuvre dans la littérature contemporaine : a.S Byatt, Peter Handke, Tracy Chevalier, Louis Aragon et Michel Butor.

par Alexandra Beausire (Masini)

Thèse de doctorat en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Micéala Symington.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (....-2015 ; Paris) depuis le 14-12-2006 .


  • Résumé

    Notre travail se penche sur les circonstances et les conséquences de l’insertion de l’image dans un ensemble textuel sur l’écriture. Quels sont les enjeux et les implications d’une telle démarche lorsqu’elle est menée sciemment par l’écrivain ? Dans la littérature contemporaine européenne, A.S Byatt et Peter Handke sont de ceux qui manient la plume comme le pinceau et modèlent le langage comme une matière plastique, la figure même de l’artiste travaille l’univers fictionnel en profondeur, nourrissant et transformant l’écriture au fil d’un apprentissage tout entier centré sur le regard. La matière littérature s’interroge, loin d’une démarche plus traditionnelle qui traite l’image plastique comme une simple source d’inspiration à la façon de Tracy Chevalier. Certaines œuvres inclassables, comme Henri Matisse, Roman de Louis Aragon ou Cantique de Matisse de Michel Butor choisissent l’entre-genre pour toucher à une possible harmonie littérature-peinture. La musique s’en mêle parfois, passant outre les frontières entre les arts. Que se passe-t-il quand l’écrivain peut, à juste titre, être appelé "plasticien" ? Bien qu’il se situe dans une approche intersémiotique littérature-arts plastiques, ce travail de recherche n’entend pas analyser l’inscription de la peinture dans le texte sur le mode de la transposition ou de l’illustration, il ne s’agit pas non plus de discerner les modalités picturales contenues dans l’appareil textuel et d’en dégager les effets ni d’assimiler stricto sensu la technique d’un peintre à celle d’un écrivain.

  • Titre traduit

    Literature and plastic arts – Between script and image, the works portrayal in contemporary literature : a.S Byatt, Peter Handke, Tracy Chevalier, Louis Aragon and Michel Butor.


  • Résumé

    Our work focuses on the circumstances and the consequences of the insertion of imagery in the textual body on writing. What are the issues and the implications of such an approach when it is conducted knowingly by the writer? In contemporary European literature, A. S. Byatt and Peter Handke are of those who handle the quill like a brush and work language as a plastic substance; their attitude is that of the artist who works the fictional universe in depth, nourishing and transforming script-writing through an acquisition centred entirely on watching. Literature as substance questions itself in a way which is far from a rather traditional approach which treats the plastic image as a simple source of inspiration, as is exemplified by the work of Tracy Chevalier. Certain non-classable works, like Henri Matisse, Roman by Louis Aragon or Cantique de Matisse by Michel Butor choose the mixed-genre to touch a possible literature-painting harmony. Music mingles at times passing across boundaries among the arts. What happens when the writer can be called, appropriately, “plastic arts technician”? Though indeed situated in an intersemiotic literature-plastic arts approach, this research does not intend to analyze how painting is inserted in the text by way of transposition or illustration. Moreover, it is not concerned with discerning the pictorial modalities contained in the textual apparatus and dissimulating the effects or assimilating stricto sensu the technique of a painter to that of a writer.