Les arts de la rue : une véritable démocratisation de l'offre culturelle ?

par Julie Moreira-miguel

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Emmanuel Pedler.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 27-11-2006 .


  • Résumé

    Nous avons choisi de traiter cette question sous l'angle des arts de la rue parce qu'ils ont été les plus déterminés à débarrasser l'art de ses cadres institutionnels et à vouloir créer un nouveau rapport au public à travers une rupture radicale avec les clivages disciplinaires et les conventions de représentations traditionnelles de l'art. a travers une approche ethnographique, nous voulons cerner des données qui échappent aux méthodes quantitatives, en nous intéressant particulièrement aux modalités de la méditation entres les artistes et les publics et aux interactions entre ces deux pôles. préoccupés par la question du public, les compagnies d'arts de rue et les structures qui les accompagnent deviennent des acteurs du renouvellement des offres culturelles. elles sont engagées dans la recherche d'un vocabulaire commun avec le public. l'objet de mon étude est, en m'appuyant sur leur expérience, de m'inscrire dans leurs questionnements afin de les déployer grâce aux outils forgés par les sciences sociales. cette recherche de doctorat tentera d'apporter une forme de réponse aux interrogation qui les traversent : quels verrous institutionnels les arts de la rue font-ils sauter ? malgré les tentatives pour effacer le cercle de feu symbolique qui entoure les artistes, ne perdure-t-il pas des frontières intériorisées par le public et par les artistes eux-mêmes ?


  • Pas de résumé disponible.