Acces au langage et developpement des representations mentales chez l'enfant dysphasique severe : apport du langage parlé completé.

par Nathalie Masourenok

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Serge Portalier.

Thèses en préparation à Lyon depuis le 01-10-2006 .


  • Résumé

    La revue des études actuellement menées sur les troubles du langage témoigne d'un intérêt marqué pour les aspects linguistiques de ces troubles, mais il en existe très peu concernant les liens entre le développement langagier de l'enfant dysphasique et son développement cognitif, surtout en langue française. l'observation des enfants dysphasiques met en évidence la pauvreté de leur activité représentative qui existe cependant et peut se développer dans le cadre d'un étayage relationnel très soutenu. en donnant une <<forme visuelle>> au mot, et à l'ensemble du message oral y compris les mots à fonction (articles, pronoms quantificateurs, mots de liaison, conjonction et coordination), en favorisant l'acquisition d'un lexique, le langage parlé complété permet le développement d'une langue structurée. il est possible d'agir sur le pensée verbale de l'enfant dysphasique ce qui entraîne l'acquisition d'une langue pensée qui se traduit en langue orale articulée. l'évolution du niveau langagier ainsi engagée entraîne l'apprentissage des mécanismes d'abstraction permettant le développement des concepts. en permettant l'expression et la compréhension du message oral par le biais d'un code partagé dans une situation de conflit socio-cognitif, le l.p.c favorise le développement d'une pensée opérationnelle concrète achevée, puis une pensée formelle /...


  • Pas de résumé disponible.