Justice sociale pour les aborigenes d'australie. violences familiales : une autre generation volee ? risques et causes. consequences pour les enfants adoptes et repercussions des strategies sociales d'adaptation.

par Helene Marchand

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Barbara Glowczewski.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 30-11-2006 .


  • Résumé

    La recherche doctorale que je souhaite mener porte sur les violences familiales dans une communauté aborigène du désert central (karu mutu) en s'interrogeant précisément sur leurs causes et sur les répercussions sociales, culturelles et psychologiques que peuvent avoir les stratégies des politiques gouvernementales faites face à ce problème, stratégies consistant à retirer les enfants des familles perçues comme violentes ou <<à risque>> en les plaçant dans des familles d'accueil, dont 32% ne sont pas indigènes. l'une des principales pistes à suivre est de comprendre l'origine et le moteur actionnant le mécanisme de violence chez certains aborigènes, situations dramatiques révélant l'injustice sociale dont ils sont victimes. car en quoi substituer la violence fait aux enfants par une autre violence, mais celle-ci légale et légitimée par les <<family services>>, pourrait guérir les traumatismes des enfants et des parents eux-mêmes ? /...


  • Pas de résumé disponible.