La figure géométrique dans le roman contemporain, des années 1960 à 1990

par Claire Mazeleyrat-lechopier

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Claude Viot-Murcia et de Julia Kristeva.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 08-12-2006 .


  • Résumé

    Sous l'influence des formalismes français, en particulier du nouveau roman, on peut constater l'émergence de figures et d'une logique géométriques à partir des années 1960, dans des pays diversement influencés par les innovations de la narration en france. la figure géométrique sert alors non plus seulement à expérimenter un nouveau type de narration, mais à rendre compte de la réalité historique d'un pays. le parti pris de schématisation, d'abstraction, de figuration symbolique d'une réalité indicible par les mots (celle de la guerre d'algérie et du régime qui s'ensuit dans les romans de kateb yacine, celle des régimes dictatoriaux qui se succèdent dans l'argentine des années 1960 à 1980...) se reflète autant au niveau de la structure des romans, non plus soumis à une logique chronologiques mais à celle de la construction mathématique, qu'à celui des images géométriques qui viennent envahir l'espace métaphorique. il s'agit donc de comprendre comment des romanciers dont l'histoire, le pays et la culture très différents, s'emparent de l'héritage formaliste français pour créer un imaginaire géométrique rendant compte par le détournement métaphorique d'une réalité historique troublée et privée d'intelligibilité immédiate.


  • Pas de résumé disponible.