La quête des signes dans les romans de micea eliade et michel tournier

par Daniela Mirea

Projet de thèse en Littératures et civilisations comparées

Sous la direction de Marie-France David-de Palacio.

Thèses en préparation à Brest , dans le cadre de École doctorale Arts, lettres, langues (Rennes) depuis le 30-11-2006 .


  • Résumé

    L'univers romanesque de mircea eliade et michel tournier est structuré par l'axe déchéance - salut. on va donner au terme de déchéance la signification d'impossibilité d'actualisation du pouvoir - être authentique avant la chute. l'homme perd toute référence à son état adamique en subissant les conséquences de la déchéance : l'oubli de l'être, l'errance, l'angoisse, l'impersonnalité. sauver c'est laisser revenir à son essence, à l'authenticité d'avant la chute. pour certains personnage des écrivains étudiés, le monde est un système de signes qui exigent d'être déchiffrés. la mise en relation avec le monde des signes est occultée par les difficultés de réception de la part de l'homme qui se retrouve sourd et aveugle devant la multitude de phénomènes chargés de signification. dans la littérature d'eliade et de tournier, l'herméneutique devient technique sotériologique, par excellence. en prenant conscience du signe, on fait l'expérience du transcendant dans la présence de son signe qui rend présent ce qui est absent.


  • Pas de résumé disponible.