« Problématique de la transposabilité de la théorie générale des services publics dans la sous-region des grands lacs : le cas de la république démocratique du Congo ».

par Jean-claude Mfuamba lobo muenga

Thèse de doctorat en Droit public

Sous la direction de Robert Etien.

Thèses en préparation à Paris 13 , dans le cadre de Erasme depuis le 01-01-2006 .


  • Résumé

    Cette thèse porte essentiellement sur la fonction exécutive de l’Etat. Elle met en cause le comportement irresponsable des personnes administratives congolaises, y compris les particuliers chargés des missions de service public ; lequel comportement frise le mercenariat de leur part contre leurs propres concitoyens sur leur propre territoire national. A ce titre, elle relève, non pas seulement du droit public administratif général, mais du droit public général tout court, et, en transcendant la subdivision classique du droit public, elle soutient que le développement d’un peuple suppose l’accès facile de ce dernier aux prestations de service de première nécessité, sous la conduite d’un gouvernement responsable et apte à gouverner, quel qu’en soit le régime politique, dans l’intérêt de toutes les populations, quelle que soit l’immensité de leur diversité ethnico-tribale. Et à ce propos, l’aptitude à gouverner afin de réaliser l’unité dans la diversité, suppose, à son tour, réunies les conditions de sécurité et de justice sociales ainsi que de stabilité institutionnelle dans le pays. Ceci étant, dans une société plurinationale, déchirée par la haine ethnico-tribale entre ses membres et en conflits permanents, comme c’en est bien le cas en République Démocratique du Congo, ces conditions supposent, elles- aussi, et cela en dernier ressort, la réconciliation nationale entre toutes ces nations susceptible de leur permettre à la fois de créer une conscience collective entre eux et de participer, du sommet à la base, de concert aux activités d’intérêt général pour le développement de l’ensemble des communautés vivant sur le territoire national du pays et ce, quelle qu’en soit aussi la forme ou l’étendue. Or, En droit public général, ce noble objectif sociopolitique n’est réalisable que si l’Etat assume la charge de l’établissement des grands équilibres macroéconomiques, assure le maintien de public, la satisfaction de l’intérêt général et établit la cohésion sociale en son sein ; tâches que nous estimons, après analyse juridique du dysfonctionnement des services publics dans leur ensemble et les résultats auxquels on est arrivé, aujourd’hui, matériellement impossibles, s’il n’a pas une véritable conscience collective de se réconcilier entre les congolais et congolaises des différentes natipnalités, en République Démocratique du Congo depuis ses origines à ce jour.


  • Pas de résumé disponible.