Les femmes incarcérées et leur réinsertion en algérie, trajectoires et stratégies identitaires.

par Fadhila Koudjil (Mouzaoui)

Projet de thèse en Psychologie

Sous la direction de Lucy Baugnet.

Thèses en préparation à Amiens depuis le 01-12-2005 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche auprès des femmes incarcérées en algérie nous amène à nous interroger sur le sens de la peine que les acteurs (prisonniers, personnel pénitentiaire, et travailleurs sociaux) confèrent à la notion de réinsertion ainsi que, sur les moyens mis en œuvre pour cet objectif officiel (politiques, sociaux, et pénaux) et ceux que donnaient les travailleurs sociaux à la réinsertion. cela retentit nécessairement sur le devenir des femmes incarcérées et amène un regard obligé sur l'au-delà de la trajectoire de réinsertion, un regard sur la construction psychologique des processus identitaires liés aux représentations sociales. l'enquête prendra donc comme point départ une interrogation du public concerné afin de voir comment il vit sa situation (démarche qui mettra l'accent sur la notion de représentation sociale et la stratégie identitaire). mais cela reste insuffisant pour cerner toute la question sans situer avec les acteurs institutionnels qui traitent de la question de l'incarcération des femmes. l'objectif étant de voir l'éventuel décalage en matière d'objectif entre les institutions pouvant expliquer ce qu'on appellera « conflit des représentations sociales » dans lequel se situent les prisonnières, et qui peut porter atteinte à la crédibilité de ses institutions censées les encadrer (michel foucault). c'est - à- dire, voir comment redéfinir la question des représentations sociales et les stratégies identitaires des détenues devant les obstacles liés à la réinsertion socioprofessionnelle d'un public en extrême souffrance. comment envisager une nouvelle vie, après une peine d'enfermement qui les fige dans une identité vécue ? l'incarcération modifie-t-elle leur rapport à l'institution, à la société... ? quels changements identitaires s'opèrent durant le temps de la peine ? quelles sont les stratégies utilisées par ces femmes incarcérées pour valoriser leur identité menacée ? en quoi un accompagnement durable de ces personnes incarcérées est- il nécessaire à leur réinsertion ? la prison peut- elle réinsérer ?


  • Pas de résumé disponible.