Génération Formes Utiles, étude d’un groupe de designers en France de 1945 à 1973

par Thibault Lannuzel

Thèse de doctorat en Histoire de l'art

Sous la direction de Arnauld Pierre.

Thèses en préparation à Paris 4 , dans le cadre de Ecole doctorale Histoire de l’art et archéologie (Paris) depuis le 19-07-2011 .


  • Résumé

    Le sujet se concentre sur un cycle majeur de l’Histoire de l’art et du design français d’après-guerre, pourtant largement méconnu. Durant cette période de croissance plus communément appelée Trente Glorieuses, une lignée de onze jeunes designers français s’impose ainsi dans le paysage de la création de modèles de série. Cette génération s’attachera à promouvoir le design dès la sortie de la Seconde Guerre mondiale, se basant sur la doctrine du fonctionnalisme social défendue plus tôt par Francis Jourdain, père du mobilier de série français et membre de l’UAM, puis par ses disciples René Gabriel et Marcel Gascoin. Leur formation commune au sein des meilleures écoles ou des bureaux d’études de leurs aînés, la similitude des parcours professionnels et l’existence d’affinités personnelles nous permettent ici d’avancer l’hypothèse d’un phénomène générationnel encore jamais identifié en tant que tel. Ensemble et séparément, ces designers s’attachent donc à défendre le rationalisme à la française et une production dépouillée de tout artifice, mais plus largement l’alliance du créateur et de l’industriel pour des formes justes et l’affirmation du beau dans l’utile. En outre, avec eux apparaît le statut de designer qui doit concevoir mobilier et aménagements d’intérieur de qualité, fonctionnel et accessible à tous. Cette génération fondatrice, pourtant reléguée au second plan de l’histoire du design, mérite à ce titre d’être inscrite dans la genèse d’une profession et d’une discipline dont nous tirons encore aujourd’hui les enseignements.

  • Titre traduit

    Generation Formes Utiles, study of a designers’ group in France from 1945 to 1973


  • Résumé

    The topic is focused on a main period of the history of art and French post-war design but which is though largely unknown. During this period of growth also called « Trente Glorieuses », a line of eleven young French designers impose their self in the landscape of the model’s creation. This generation tries hard to promote the design from the end of the Second World War by basing on the social functionalism’s doctrine which is defended before by Francis Jourdain, father of the French serial furniture and member of the UAM, and then by his disciples René Gabriel and Marcel Gascoin. Their communal training in the best schools or in the design offices of their eldests, the similarity of their careers and the existence of personal affinities may allow us to claim the possibility of a generational phenomenon never identified in itself yet. Together or separately, this designers desire to defend the French rationalism and a production without any artifice, but above all the collaboration of the creator and the manufacturer for relevant forms and the proclamation of the beauty in the utility. Moreover, it is with them that appears the designer status who has to conceive furniture and interior organisations of quality and which is functional and reachable for everyone. This pioneer generation, relegated at the middle ground of the design history, deserves to have their place in the genesis of a profession and a discipline from which we still learn lessons.