Perspective comparatiste : jing, une notion cosmologique de l'espace dans la tradition chinoise.

par Nan Liu

Projet de thèse en Géographie humaine et régionale

Sous la direction de Augustin Berque.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 07-11-2010 .


  • Résumé

    Jing, terme connu davantage en chine pour son implication dans le noyau de la poésie classique chinoise en désignant l'espace poétique où se manifeste le paysage, montagne-eau (shanshui) pour ainsi dire, et même surtout, l'espace où la pulsation du corps cosmique et la vibration du cœur humain son en résonance (comme ce que montre l'inscription idéogrammatique de jing : entre la terre et l'homme, la sonorité). mais la notion de jing touche plus qu'une question esthétique, à l'égard de sa formation étymologique et de son évolution sémantique, le jing est susceptible de se rapporter à la conception cosmologique du monde appuyant sur l'appréhension originelle du dao de l'univers. donc, ce projet vise à étudier le système cosmologique dans la tradition chinoise qui conduit le déploiement du monde humain quant à sa matérialité et sa spiritualité, à travers le jing qui est une notion cosmologique de l'espace dans ses trois dimensions importantes : musicale, géographique et poétique. le projet que nous envisageons se place dans une perspective comparatiste, c'est-à-dire la mise en point contact avec les notions, les concepts et les éléments rapprochés dans la pensée occidentale pour approfondir les réflexions sur le fondement de la culture chinoise. sans la comparaison, on n'aurait pas su parler de la 'spécificité' chinoise dans la façon de la problématiser. par là, deux contextes : chine et occident; donc deux sortes d'orientations : l'un est l'orientation de la trame conduisant la recherche de l'origine et les différentes sources de la conception cosmologique à travers l'étude de la notion jing dans la tradition chinoise; l'autre est l'orientation de la chaîne à savoir la conception cosmologique de l'espace comparée.


  • Pas de résumé disponible.