Les usages et les réappropriations de l'histoire des réfugiés espagnols de 1939 en France

par Federica Luzi

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Daniel Fabre et de François Godicheau.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale de l'École des hautes études en sciences sociales depuis le 26-10-2010 .


  • Résumé

    Notre thèse est consacrée à l'étude du processus de réélaboration de la mémoire de l'exil espagnol par les descendantes des réfugiés. notre regard ethnologique doit contribuer à développer un intérêt spécifique au processus de récupération de cette histoire, pour répondre au pourquoi de cette nécessité du ‘conte historique' dans la société française, et en particulier dans le sud-ouest de la nation. notre étude cherche à aborder diverses dimensions du problème et thématiques plurielles, qui nous permettent d'explorer les liens tissés entre mémoire, histoire et identité collectives. dans un premier temps nous nous focaliserons sur le travail de mémoire des associations formées par la deuxième génération des espagnols en france, en se questionnant soit sur ‘les sens' que cette hérédité privée acquiert dans les vies des décadents qui sont engagés dans le travail de mémoire, soit sur la façon dont ces mémoires se reconstruisent collectivement. de plus, notre regard particulier sera concentré sur la façon dont les institutions politiques du sud ouest travaillent à la valorisation de l'histoire de l'exil, comme elles façonnent ce passé partagé, comme elles le représentent, comme elles l'utilisent. par ailleurs on réfléchira sur le processus de commémoratif même, et sur les formes d'objectivisation de la mémoire de l'exil.


  • Pas de résumé disponible.