L'opposition de voisement des occlusives orales du français par des locuteurs taïwanais

par Simon Landron

Projet de thèse en Sciences du langage


Sous la direction de Jacqueline Vaissière.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) depuis le 15-10-2009 .


  • Résumé

    Cette thèse traite de l’acquisition des occlusives sourdes /p t k/ et sonores /b d g/ du français par 11 locutrices taïwanaises de niveau intermédiaire à avancé. La situation de Taïwan est qualifiée de diglossique, les locuteurs parlent généralement deux langues dont les principales sont le chinois mandarin et le taïwanais. Le chinois mandarin possède les occlusives /p t k ph th kh/ tandis que le taïwanais possède les occlusives /b g p t k ph th kh/. L’analyse acoustique des logatomes CVCVCVC où C=/b d g p t k/ et V=/a i u/ révèle une grande hétérogénéité entre les locutrices : les indices des natifs du français pour opposer entre sourdes et sonores sont parfois utilisés par les non-natifs, parfois non. On note l’influence du chinois mandarin. Un test de perception révèle une moins bonne discrimination des paires de consonnes /b p/, /d t/ et /g k/ en syllabe CV si V=/a/, comparé à /i u/. Ces résultats suggèrent une tendance générale chez ces auditrices à mieux discriminer les occlusives du français lorsque le VOT des sourdes est plus long et à ne pas tenir compte du VOT négatif des voisées. En perception, les indices pour discriminer les occlusives aspirées et non-aspirées du chinois mandarin semblent ainsi également être utilisés en français. Nous n’avons pas relevé de signe d’une influence du taïwanais, où l’opposition de voisement existe cependant.

  • Titre traduit

    Voicing opposition of the French oral stops by Taiwanese speakers


  • Résumé

    This dissertation deals with the acquisition of French voiceless stops /p t k/ and voiced stops /b d g/ by 11 Taiwanese intermediate or advanced learners of L2 French. The linguistic situation in Taiwan is described as diglossia. Most speakers speak two languages, mainly Mandarin Chinese and Taiwanese. Mandarin Chinese has plosives /p t k ph th kh/ while Taiwanese has /b g p t k ph th kh/. An acoustic analysis of CVCVCVC logatoms where C = /b d g p t k/ and V = /a i u/ shows important heterogeneity among speakers. The cues used by French native speakers to oppose voiceless and voiced stops are irregularly used by non-native speakers. The influence of Mandarin Chinese is noted. A perception test shows poorer discrimination among pairs of consonants (/b p/, /d t/ and /g k/) in CV syllable when V = /a/, as compared to /i u/. The results show that non-native listeners tend to, firstly, better discriminate the voiceless plosives of French when the VOT is longer and secondly, ignore the negative VOT of voiced stops. As regards perception, the cues used in Mandarin Chinese to discriminate between aspirated and non-aspirated stops consonants seem to be used in French too. No clue to the influence of Taiwanese has been found, although the opposition of voicing exists.