L'exode urbain consecutif au tremblement de terre de 2010 en haiti. genre et parente dans les reconfigurations des solidarites et des dynamiques rurales.

par Pauline Lecarpentier

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Irène Théry.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 03-06-2010 .


  • Résumé

    Le tremblement de terre du 12 janvier 2010 a profondément transformé le pays d'haïti, marquant très nettement un 'avant' et un 'après' la catastrophe. l'importance des phénomènes migratoires en direction des campagnes mérite d'être étudiée : reposant fortement sur la solidarité familiale, ces phénomènes bouleversent les dynamiques sociales fragiles en milieu rural. ces solidarités, fortement marquées par le genre des personnes concernées et leurs liens de parenté, méritent d'autant plus d'être analysées en profondeur à une période ou la famille fait l'objet d'une réforme judiciaire concernant la filiation paternelle (loi sur la 'paternité responsable') et le statut des enfants. il s'agira donc de réaliser une analyse socio-anthropologique des reconfigurations des dynamiques rurales à travers l'étude des dimensions du genre et de la parenté en haïti. une étude de terrain multi-site nous permettra de mettre en lumière les enjeux et les risques liés aux bouleversements à la fois humains et économiques des liens de famille qui font suite à la catastrophe du 12 janvier.


  • Pas de résumé disponible.