Etude des marques transcodiques en milieu professionnel chez des locuteurs bilingues français/espagnol ou espagnol/français pratiquant principalement la langue seconde. analyse contrastive.

par Guylene Lopez ferron

Projet de thèse en Études hispaniques

Sous la direction de Mercé Pujol berché.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Lettres, langues, spectacles (Nanterre) depuis le 20-11-2009 .


  • Résumé

    Alors que le multilinguisme en europe est au centre des réflexions et qu'aujourd'hui les échanges de travailleurs, d'étudiants européens se font de plus en plus courants, mon étude s'intéresse aux pratiques langagières des nombreux sujets s'expatriant de leur pays d'origine. ces étudiants ou travailleurs étant immergés dans un contexte linguistique et socioculturel différent du leur «adoptent» une seconde langue qui «cohabite» avec leurs affects, leurs interactions sociales qui ont une importance primordiale dans l'acquisition langagière. l'objet de mon étude est de montrer comment, chez les sujets bilingues, se produit « l'enchevêtrement » de deux langues. quant à la méthodologie, j'envisage d'observer des interactions sur les lieux de travail afin de pouvoir apprécier la production verbale des informateurs dans leurs langues, (leur langue maternelle étant le plus souvent utilisée dans le cadre professionnel en tant qu'outil de travail en dehors du contexte socioculturel de la langue seconde) j'orienterais mes recherches vers l'étude du plurilinguisme pour une meilleure compréhension des processus complexes qui articulent l'acquisition et la pratique d'une langue seconde, la communication, l'interaction, l'utilisation de deux langues dans une même interaction/situation, dans un même espace géographique afin de mettre en évidence comment les langues contribuent au transfert des connaissances dans des contextes professionnels et à la complémentarité des ressources linguistiques.


  • Pas de résumé disponible.