Les facteurs influencant la transformation des roles joues par les victimes de mines antipersonnel dans le processus de plaidoyer humanitaire et de la denonciation publique dans le cadre de la campagne internationale pour interdire l'utilisation de ces armes. les cas des victimes de mines antipersonnel du perou et de la colombie.

par Gisela roxana Lujan andrade

Projet de thèse en Sociologie

Sous la direction de Élisabeth Claverie.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 08-10-2009 .


  • Résumé

    Le succès de la campagne internationale pour interdire les mines antipersonnel fut concrétisé à travers de la signature (1997) et la ratification (1999) du traité d'ottawa interdisant l'utilisation de ces armes. cette campagne trouve la base de son succès sur l'aspect humanitaire, en donnant aux victimes une présence active dans les différentes étapes du plaidoyer humanitaire : sensibilisation, négociation et témoignage. en ayant une présence dans plus de 70 pays (à travers un réseau mondial agroupant des ong internationales et nationales), la campagne internationale a réussi à donner un rôle actif aux victimes spécialement dans la scène internationale de la lutte contre l'utilisation des mines antipersonnel (les conférences internationales annuelles réunissant les etat partis du traité et les représentants de la société civile internationale). cette recherche se centrera sur l'identification du rôle joué par les victimes de ces armes dans deux pays de l'amérique latine, le pérou et la colombie, étant ce dernier le pays possédant la quantité la plus élevée des victimes par mines antipersonnel. l'objectif principal de cette thèses est d'identifier les facteurs ayant influencé la mobilisation des victimes de ces deux pays et leur implication active dans le plaidoyer humanitaire et dans la campagne internationale contre les mines antipersonnel. de même, cette thèse identifiera les points en commun et ceux de différence entre les besoins et les discours de respect des droits de ces victimes au niveau communautaire et nationale et les discours de plaidoyer et de dénonciation au niveau international principalement gérés par la campagne internationale contre ces armes. ensuite, on identifiera les porte-paroles de ces victimes, interagissant avec les ong nationales ou internationales appartenant à la campagne internationale contre les mines antipersonnel et d'autres munitions de guerre non-exposés.


  • Pas de résumé disponible.