Le jeu de l’acteur. Le modèle meyerholdien et les pratiques d’Eugenio Barba

par Emily Lombi

Thèse de doctorat en Études théâtrales

Sous la direction de Béatrice Picon-Vallin.

Thèses en préparation à Paris 3 , dans le cadre de École doctorale Arts & médias (2009-2015 ; Paris) , en partenariat avec Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité (Paris) (equipe de recherche) depuis le 15-12-2008 .


  • Résumé

    À l’aube du XXe siècle, le metteur en scène russe Vsevolod Meyerhold nourrit une réflexion féconde sur le théâtre et plus particulièrement sur le jeu de l’acteur. La traduction en Europe occidentale des écrits de ce réformateur donne la possibilité au metteur en scène contemporain Eugenio Barba d’en revisiter la pensée et d’en reconsidérer l’héritage. Ainsi, notre étude se propose de montrer dans quelle mesure l’approche du jeu meyerholdien peut servir de référence pour les pratiques actuelles d’Eugenio Barba. Malgré les années qui les séparent, une mise en confrontation nous permettra de relever les points communs et les différences de leur démarche. Hommes érudits en culture théâtrale, ils n’ont de cesse de réinterroger le jeu, notamment par l’intérêt qu’ils accordent à diverses traditions, telle la commedia dell’arte, les masques ou encore les sources asiatiques. Nous analyserons comment chacun en puise les principes nécessaires en vue d’un enrichissement du jeu (voix, diction, mouvement, gestuel, corps). Il sera intéressant de saisir la portée d’un tel renouveau du jeu de l’acteur, et de voir dans quelle perspective celui-ci contribue à donner une identité à leur théâtre.

  • Titre traduit

    Acting, Meyerhold’s model and Eugenio Barba’s practices


  • Résumé

    At the dawn of the 20th century, Russian stage director Vsevolod Meyerhold fruitfully reflected on theatre and particularly on acting. The translation of this reformer’s writings in Western Europe enabled contemporany stage director Eugenio Barba to revisit its depths and reconsider its heritage. Thus this thesis aims to show how the Meyerholdian approach to acting can be used as a reference for Eugenio Barba’s current practices. Despite the years that separate the two individuals, comparing them will allow us to identify the similarities and differences in their processes. These two theatre scholars have kept on questioning acting, especially through their interests in various traditions, such as commedia dell’arte, masks or other Asian sources. We will analyze how each of them used those sources to draw necessary principles to enrich acting (through movement, gesture, body, voice, diction). It will be interesting to understand the impact of such an acting revival and to see in which perspective it helps give an identity to their theatre.