La fabrique de la réconciliation : le cas de la Côte d'Ivoire

par Kouakou Lopes

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Jacques Faget.

Thèses en préparation à Bordeaux 4 , dans le cadre de Ecole doctorale Sociétés, Politique et Santé publique (SP2) depuis le 14-11-2008 .


  • Résumé

    La réconciliation est l’une des problématiques que soulève la fin d’un conflit. Si l’intérêt pour cette notion est assez récent, de nombreuses activités sont entreprises sous le couvert de la réconciliation et ce par le biais d’une diversité d’acteurs. C’est notamment le cas en Côte d’Ivoire. Les initiatives de réconciliation dans cet Etat d’Afrique de l’Ouest semblent s’inscrire dans le cadre d’une ingénierie internationale désormais bien ancrée et exécutée par des acteurs internationaux ˗ s’appuyant sur quelques institutions locales ˗ soucieux de perpétuer des méthodes nées et développées pour la plupart très loin des contextes dans lesquels elles sont mises en oeuvre. La Côte d’Ivoire apparait dès lors comme une simple étape permettant à ces acteurs internationaux, parfois armés de bonnes intentions, d’affiner une ingénierie que le cas ivoirien permet de remettre en question.


  • Pas de résumé disponible.