Enjeux et conditions de la mise en oeuvre d'un groupement d'employeurs dans le secteur culturel : une application aux musiques actuelles

par Carole Le Rendu

Thèse de doctorat en Sciences de gestion

Sous la direction de Dominique Sagot-Duvauroux.

Thèses en préparation à Angers , dans le cadre de Ecole doctorale Droit, Economie-Gestion, Sociétés, Territoires (Nantes) depuis le 11-01-2008 .


  • Résumé

    La recherche menée porte sur les enjeux et les conditions de mise en œuvre d’un groupement d’employeurs dans le secteur culturel, avec une application spécifique aux activités de musiques actuelles. Ayant pu dresser le constat d’un emploi parcellisé, précaire et faiblement rémunéré, les deux études de terrain menées sur des réseaux régionaux de musiques actuelles ont eu pour objectif de repérer à la fois les spécificités liées à la gestion des ressources humaines dans ces très petites structures, relevant le plus souvent du statut associatif, ainsi que les obstacles à la mise en œuvre d’un groupement d’employeurs. La recherche est de nature abductive, et a été conduite au travers de questionnaires exploratoires auprès d’un premier réseau de 22 structures, puis d’entretiens semi-directifs auprès du second réseau musiques actuelles constitué de 63 associations. Les résultats obtenus permettent de dégager des préconisations quant aux conditions, à la fois technico- économiques et socio-politiques, à examiner dans la perspective de la constitution d’un groupement d’employeurs. Le cadre théorique mobilisé pour cela fait appel aux apports de la sociologie militante, à la théorie des conventions (Boltanski et Thévenot 1991), et à la théorie de la régulation sociale (Reynaud 1993), en faisant l’hypothèse que ce sont à la fois les niveaux de gouvernance associative, les divers mondes en présence, et les formes de régulations en présence qu’il est nécessaire de prendre en compte pour évaluer la faisabilité ou non de la mise en œuvre d’un groupements d’employeurs.

  • Titre traduit

    Stakes and requirements in the setting up of an employers group in cultural sector: an application to recent music


  • Résumé

    The research deals with the definition of the stakes and requirements involved in setting up an employers group in the cultural sector, with the specific application of recent music. After having drawn a picture of the fragmented, insecure, and lower paid part-time jobs in that sector, the research consists of two case studies in regional “recent music” networks. Firstly to observe human resources characteristics in small size organizations, who are mainly part of the non-profit sector, and secondly to identify what criteria may create a stumbling block for the implementation of an employers group. This research is of an abductive nature and includes exploratory questionnaires run on the first regional network composed of 22 structures. The second methodological step is based on 63 semi- structured interviews held in the second regional network. The results are used to identify the recommendations on the conditions, both technico-economic and socio-politic criteria to be considered in the context of the establishment of a group of employers. The research’s theoretical framework, refers to the non-profit sector sociological studies, the “conventions” theory (Boltanski and Thévenot 1991), and the social regulation approach (Reynaud 1993). We hypothesize that the different governance levels in cultural non-profit organizations, as well as the various conventions and social regulations to be found in those structures, must be taken into account in order to predict the possible creation and development of an employers group.