Une anthropologie sociale de l'esthétique. le cas du tatouage aux iles marquises (polynésie française) et en nouvelle-zélande (aoatearoa).

par Florence Lamy

Projet de thèse en Anthropologie

Sous la direction de Serge Tcherkézoff.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 28-11-2006 .


  • Résumé

    Appréhender la question de l'esthétique dans une recherche anthropologique permet de comprendre davantage d'éléments a priori artificiels mais qui, en réalité, reflètent une partie de la société concernée. aussi, j'ai choisi de centrer ma recherche sur un code esthétique en particulier : le tatouage. nous analyserons les représentation du tatouage aux îles marquises et en nouvelle-zélande dans les médias du milieu du xix ème siècle (époque où l'influence européenne devient prédominante), jusqu'au déclin et à la cessation de la pratique à la fin du xixème siècle. nous étudierons comment ont évolué la pratique du tatouage et ses significations. nous ferons ensuite une prospection des ''objets du tatouage'', catégorie en construction, afin de comprendre comment le tatouage est présenté dans les collections privées et publiques à travers la culture matérielle et de la conversation de la ''peau'' tatouée qu'il engendre. nous aborderons la question de l'acquisition et le statut des reste humais, en particulier de la tête qui dans ces sociétés tient un rôle particulier. nous élargirons la zone géographique étudiée pour comparer le tatouage avec celui d'autres sociétés. le travail de terrain rendra compte de l'importance du tatouage dans les évènements à caractère culturel, montrera sa médiatisation et nous permettra de revenir sur la notion d'authenticité. l'observation permettra de voir dans quelle mesure depuis le milieu des années 1970 le tatouage, et surtout dans ces deux sociétés le tatouage facial, est une ''identité affichée''. cette recherche souhaite refléter une vision transdisciplinaire dont l'introduction approfondie et indispensable est mon précédent mémoire. cette thèse a pour but d'arriver à déterminer la catégorie théorique la plus scientifique ''d'une anthropologie sociale de l'esthétique'' par une recherche complète et originale sur l'identité au travers le tatouage aux îles marquises et en nouvelle-zélande.


  • Pas de résumé disponible.