Les arméniens en égypte au xixe siècle : une société ottomane en diaspora.

par Anne Kazazian (Le gall)

Projet de thèse en Histoire moderne et contemporaine

Sous la direction de Claire Mouradian.

Thèses en préparation à Paris, EHESS depuis le 30-12-2006 .


  • Résumé

    Au début du xixème siècle , des immigrants arméniens, majoritairement originaires des terres centrales de l'empire ottoman, viennent s'installer en égypte, province arabe de l'empire qu'ils perçoivent comme étrangère, principalement du fait de la langue et de la population. les premiers venus ne sont toutefois pas confrontés à une altérité radicale puisqu'ils arrivent dans le sillage de l'élite ottomane au pouvoir, au service de laquelle ils travaillent dans une langue, le turc ottoman, et selon des référents culturels (au sens large) qui leur sont communs. de plus, ils trouvent en égypte une organisation sociale, similaire à celle qu'ils connaissent avant la migration, qui leur permet de (re)constituer une microsociété. ils deviennent rapidement un élément actif de la diaspora, confronté à une nouvelle arrivée massive de personnes, à la suite des massacres perpétrés dans l'empire ottoman en 1894-96. l'objectif de mon travail est de réinterroger le fonctionnement d'une société plurielle, d'empire, à partir d'un de ses segments, les arméniens, appréhendés non pas dans leur totalité, éclatée à l'échelle de l'empire, mais en prenant comme point d'ancrage l'un de ces éclats, en égypte. comment les individus se situent-ils dans cette série d'emboîtements qui, loin d'être figés, se réajustent en permanence ?


  • Pas de résumé disponible.