Les mécanismes de gouvernance de coopération entre les firmes: Le rôle des contrats formels et des institutions privees dans le cadre de projets de technologie

par Natalia Liarskaya

Projet de thèse en Sciences économiques

Sous la direction de Éric Brousseau.

Thèses en préparation à Paris 10 , dans le cadre de Ecole doctorale Economie, organisations, société (Nanterre) , en partenariat avec Umr7235 (laboratoire) depuis le 01-12-2006 .


  • Résumé

    Le sujet de ma thèse est lié aux formes différentes de la coopération entre les firmes qui à leur tour servent comme des mécanismes de régulation de leur activité. ces mécanismes sont suivants : les contrats formels, les liens informels et les institutions privées et ils influencent sur le fonctionnement des organisations très significativement. donc les objectifs poursuivis dans cette thèse sont suivants : fournir un outil analytique pour rendre compte à la fois de la diversité des façons d'organiser la coopération entre des firmes dans une économie de marché, et du choix que font les entités économiques en faveur de tel mode plutôt que tel autre. etudier ces relations de coopération dans le cadre de projets de développement de technologie. appliquer l'idée de gouvernance multi-niveaux (le contrat, les institutions privées et publiques) a la résolution du problème de coopération au sein de formes <<hybrides>> d'organisation. la littérature sur la coopération entre les firmes, bien développée ces dernières années (cf; oxley et silverman), sur les licences de technologies comme un forme de gouvernance des relations entre les firmes en coopération (cf. bessy et brousseau, 1998, brousseau, coeurderoy et chaserant, 2006), et sur des aspects sociologiques des réseaux (jones, hesterly et borgatti, 1997) sera étudiée pour réaliser cette thèse.


  • Pas de résumé disponible.