Récits de salé : voyageurs volontaires et involontaires et littérature dans le maroc des dix-septième et dix-huitième siècles

par Hind Loukili

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de François Moureau.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 25-11-2005 .


  • Résumé

    Les voyageurs français sont les premiers à fournir et répandre dans le public des dix-septième et dix-huitième siècles les éléments d'information qui constituent, peu à peu, l'image de la ville de salé (en réalité rabat) dans l'imaginaire du français moyen de l'époque. rabat fait son apparition dans cette littérature du voyage, en même temps qu'elle apparaît dans l'histoire politique de la france (le premier ambassadeur français envoyé à rabat est andré prat, en 1629). rabat est alors réputée pour ses redoutables corsaires. pour bien cerner le sujet et avoir un nombre conséquent de descriptions de rabat qui permette de rendre compte de l'image (ou des images) qu'avait le lecteur des dix-septième et dix-huitième siècles de la ville, nous avons choisi de travailler sur plusieurs textes, très différents les uns des autres. la représentation de la ville varie selon que le voyageur est volontaire ou non volontaire et évolue tout au long de la période étudiée. le texte du captif chrétien à salé-le-neuf (germain mouette, mort vers 1730), celui du rédemptoriste (dominique busnot), en mission à rabat pour libérer les esclaves au nom de la foi catholique, le texte de l'agent (jean armand mustapha ; pidou de saint-olon mort en 1720 ; louis chénier, mort en 1795) français au maroc, le texte du commerçant français résidant à rabat et s'accommodant tout à fait de l'activité de la course dont il tire un grand profit, le texte du voyageur qui se prétend musulman et qui adopte le point de vue des rbatis (diego badia y leblich dit ali bey, mort en 1818), ou encore celui de l'historien (pierre dan) qui n'a pas lui-même voyagé à rabat mais qui a rassemblé tous les témoignages de voyageurs qu'il a pu recueillir, sont autant de représentations (parfois opposées) de la ville.


  • Pas de résumé disponible.