L'histoire et le temps dans l'oeuvre de jean d'ormesson

par Florian Lafani

Projet de thèse en Littératures française et francophone

Sous la direction de Henriette Levillain.

Thèses en préparation à Paris 4 depuis le 06-12-2006 .


  • Résumé

    Jean d'ormesson, né le 16 juin 1925 à paris, occupe une place un peu à part dans la littérature et la société française du vingtième siècle. normalien, agrégé de philosophie, il s'inscrit pleinement dans ce qu'on appelle l'élite à la française. fils d'un ambassadeur, ancien directeur du figaro, membre de l'académie française, il fut et est encore au plus proche des sphères du pouvoir. son oeuvre est éminément autobiographique, jouant en permanence à maintenir un flou entre la fiction et la réalité. l'histoire est toujours pour lui une occasion de s'émerveiller des petites choses de la vie, des anecdotes savoureuses dont on finit même par ne plus vouloir savoir si elles sont vraies. romancier, essayiste par certains côtés, auteur de chroniques de presse, figure d'une certaine idée de la france, jean d'ormesson semble parler comme il écrit, entre nostalgie et décadence aristocratique, compagnon agréable pour les médias. son oeuvre romanesque est sous-tendue par des interrogations profondes sur l'histoire et le temps. ces deux notions se déclinent différemment, agitées par une sorte de force de compression. jean d'ormesson semble aussi proche des grecs que du vingt et unième siècle, se mouvant allègrement dans la temporalité des événements. car l'histoire n'est pas pour lui un corps étranger. au contraire, il la fait sienne en nous présentant l'exceptionnelle vivacité des hommes du passé /...


  • Pas de résumé disponible.