Les missionnaires français et la politique coloniale dans le protectorat de l'annam (1897-1940)

par Alexandre Koebel

Projet de thèse en Histoire

Sous la direction de Alain Forest.

Thèses en préparation à Paris 7 depuis le 14-12-2010 .


  • Résumé

    La réorganisation de l'union indochinoise et du protectorat de l'annam par paul doumer en 1897 ne change rien au statut des missions etrangères, car installés dans cette région depuis le xviie siècle, les missionnaires français ont largement précédé la colonisation. ils ont développé une structure spécifique à leurs conditions d'apostolat en annam, avec leur propre découpage administratif, un vaste réseau scolaire et, surtout, une puissante organisation sociale, qui est matérialisée par de nombreuses œuvres d'assistance et qui couvrent l'ensemble du territoire annamite. néanmoins, l'immixtion des missionnaires dans les affaires politiques du protectorat de l'annam, l'existence de la ‘mission des bahnars' qui se présente comme un etat théocratique, suscite l'opposition notable des adversaires radicaux, nombreux au sein de l'administration coloniale. de plus, l'orientation de plus en plus laïque du protectorat français au début du xxe siècle, déchire de nombreux fonctionnaires coloniaux, qui sont partagés entre leurs convictions républicaines, leur foi catholique et, surtout, subissent les pressions du ‘lobby catholique' très influent au sein de la société franco-annamite. pourtant en dépit de sa différence d'orientation idéologique, il existera toujours une ligne rouge que l'administration coloniale se refuse à franchir : jamais la présence des missionnaires ne sera remise en question et jamais les lois de séparation entre l'eglise et l'etat ne seront réellement appliquées en annam. mieux, on assiste même à une collaboration de plus en plus nette entre les missionnaires – réputés pour leurs connaissances profondes du vietnam – et l'administration coloniale face au x mouvements indépendantistes, au communisme et au caodaisme dans les années 1930 ; mais jusque dans quelles limites appréciables ira cette coopération ? la difficulté du sujet ‘les missionnaires français et la politique coloniale française dans le protectorat de l'annam (1897-1940) est qu'il repose sur trois thèmes majeurs : les missions catholiques, la politique coloniale française en annam et en indochine ; enfin le vietnam pris dans son sens large : histoire, société, religion et culture. ce sont trois entités bien distinctes qui s'organisent selon leurs propres structures, et chacune de ces entités obéit à ses propres règles.


  • Pas de résumé disponible.